Les élèves en francisation de la classe de Marie-Ève Gervais présenteront Histoire à venir. (Crédit photo: France Poirier)
|

Des jeunes se racontent par le théâtre

Par France Poirier

Quand on entre dans la classe de madame Marie-Ève (Gervais) à la Polyvalente Saint-Jérôme, on y retrouve des jeunes en classe de francisation. Certains ont vécu des moments difficiles à cause de la guerre ou des camps de réfugiés. Dans la pièce de théâtre, on raconte l’histoire de deux élèves en particulier.  

La pièce Histoire à venir met en lumière le récit de vie et le courage de ces jeunes interprètes amateurs. « Leurs histoires sont à la fois drôles et tragiques, parfois dangereuses et énigmatiques, mais surtout, remplies de vaillance et de rêves à réaliser », peut-on lire dans la présentation.

Dans la pièce, on suit les histoires de Israa et Grace, deux élèves de la classe. Elles ont vécu des scènes de guerre, de la violence, mais elles démontrent une belle résilience. Israa souligne l’importance de vivre avec la différence. Grace ajoute qu’avant de faire la pièce, elle était timide, ça lui a donné confiance en elle. D’autres élèves témoignent que ceux qui sont nés ici pourront découvrir ce que les gens en guerre vivent. Pour Grace, le fait de raconter son histoire lui a fait du bien. « J’avais quelque chose de gros dans mon cœur et de le sortir m’a fait du bien », raconte Grace.

Une belle diversité

Ils viennent de la Colombie, de la Syrie, du Nigéria, de l’Ukraine et du Congo. Ils ont entre 12 et 16 ans. Ce spectacle met en scène ces 13 jeunes élèves des cours de francisation de l’École polyvalente Saint-Jérôme, et six élèves québécois issus du Programme d’éducation intermédiaire (PEI).

Les adultes immigrants du Centre de formation générale des adultes de La Rivière-du-Nord fréquentant l’Édifice Marchand ont, de leur côté, ont fait une création qui sera exposée avant la pièce.

Une enseignante dédiée

Madame Marie-Ève, qui enseigne la francisation depuis plusieurs années, a toujours eu à cœur le bien-être de ces élèves. 

Elle reçoit beaucoup d’immigrants réfugiés ayant vécu des situations difficiles et traumatisantes. Elle s’est associée au metteur en scène Tomas Sierra et à l’Institut de recherche SHERPA. Cela permettait que les jeunes puissent avoir un espace pour exprimer leur vécu, libérer leur parole.

« Toute ma pédagogie est basée autour de la diversité et du parcours migratoire. Les thèmes que nous abordons sont en lien avec leur récit. Ça été un long travail d’ateliers qui a mené à la création du spectacle Histoires à venir. « La pièce raconte la condition humaine des immigrants et des réfugiés. Elle aura permis aux élèves d’établir des liens de solidarité, de confiance et surtout de donner un sens à leurs expériences. Les spectateurs vont découvrir des récits émouvants et des jeunes, et leur famille, qui ont fait preuve de beaucoup de courage et de résilience », explique l’enseignante.

Histoires à venir… Un spectacle essentiel et authentique. Un rendez-vous incontournable à ne pas manquer. La supervision de la mise en scène est signée par Tomas Sierra et l’enseignante Marie-Ève Gervais. Les élèves ont pu créer une œuvre théâtrale unique et percutante.

La présentation de la pièce Une Histoire à venir aura lieu le jeudi 9 juin à 19 h 30, au Théâtre Gilles-Vigneault de Saint-Jérôme. Réservez votre billet sur le site Internet du Théâtre Gilles- Vigneault ou au 450 432-0660.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.