|

Des citoyens proposent une solution au conseil

Par Lpbw

Excédés par la surpopulation de chats communautaires (chats errants) dans Saint-Jérôme, un groupe d’une quarantaine de personnes étaient hier soir, mardi 18 juin, au conseil municipal de Saint-Jérôme afin de proposer de mettre en place un projet communautaire de stérilisation des félins, en partenariat avec la ville, sur le modèle, entre autres, de SOS Félins, Prévost. Modèle reconnu pour être efficace.

En réponse, le maire Marc Gascon a expliqué que la Ville travaille actuellement sur le dossier avec les autres maires de la MRC de La Rivière du Nord. Ils doivent se réunir bientôt pour étudier toutes les avenues possibles dont celle de la SPCA. Le dossier est entre les mains de M. Pierre Godin, directeur général de la MRC.

« Nous reviendrons au prochain conseil,» promet Marie-Claire Descôteaux, l’une des citoyennes impliquées.

Contrôler avec éthique

L’objectif du projet est un contrôle efficace et un meilleur voisinage entre humains et félins. Il est aussi d’arrêter l’euthanasie, qui plus est qui plus est à la Ville, a expliqué une des représentantes du groupe, Guylaine Labonté.

À cet effet, un regroupement de Jéromiens, Jéromiennes est sur le point de former une organisation à but non lucratif dans le but de contrer cette surpopulation et d’apprendre à cohabiter avec les chats communautaires. La première étape : demander la collaboration de la Ville de Saint-Jérôme comme le fait la ville de Prévost, et prochainement Saint-Hippolyte et Brossard selon Mme Labonté.

Le regroupement en formation est parrainé par le groupe SOS Félins de Prévost (organisme communautaire incorporé) dont Me Danielle Léger est la responsable. SOS Félins a procédé à la mise en place de programmes de CSRM (Capture – Stérilisation – Retour – Maintien) dans le but de stabiliser rapidement la population de chats communautaires (errants).

Sur le même modèle, le groupe de Saint-Jérôme propose de travailler avec des partenaires «tels que vétérinaires(stérilisations à moindre coût), Ville de Saint-Jérôme (transfert monétaire présentement utilisé pour mettre à mort les chats en subventions pour la stérilisation de ses animaux ) et bien sûr la communauté ( sensibilisation au phénomène d’ abandon des chats dans la communauté) et les Anges(gens préoccupés par les colonies de chats qui rentre en communication avec SOS Félins pour signaler un ou plusieurs nouveaux chats dans le secteur afin de les stériliser).»

SOS Félins (Prévost)

SOS Félins a pour objectif de contrôler de façon éthique la surpopulation de chats communautaires et réduire les plaintes. SOS Félins renseigne la population et instaure des solutions efficaces afin de réduire le nombre de chats de colonies fertiles errants sur le territoire par la mise en place de programmes de CSRM (Capture – Stérilisation – Retour – Maintien).

L’organisation de Pévost s’est inspirée du modèle de travail de Neighborhood Cats, Alley Cats Allies et NYC Feral Cat (New York), organismes sans but lucratif.

www.sosfelins.com

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.