| Par lpbw

Des citoyens inquiets s'opposent

SAINTE-SOPHIE. Une cinquantaine de personnes, soit pratiquement la totalité des résidents des rues Lanthier et Champagne, ont signé une pétition pour signifier leur désaccord et leur mécontentement au sujet d’une demande de dérogation mineure déposée par le promoteur Sacha Gagné (Wilok inc.), pour les lots 4037 355 et 4037 884, à Sainte-Sophie.

Ces derniers s’opposent à l’octroi d’un permis de construction sans la vérification préalable du réseau d’aqueduc privé sur Lanthier et Champagne puisque, disent-ils, ils éprouvent déjà des problématiques au niveau de la pression d’eau (baisses importantes aux heures de pointe).

Inquiétudes

De ce fait, ils se questionnent sur la pertinence de construire des résidences supplémentaires et veulent savoir si leur système d’aqueduc pourrait supporter d’autres constructions. «Nous nous opposons à toute émission de permis de construction jusqu’à ce que nous obtenions les documents officiels provenant du ministère de l’Environnement quant à la capacité de notre aqueduc privé», affirment-ils. «Le réseau est bien homologué pour 40 adresses, nous sommes actuellement 69», dénonce de son côté Michèle Beaudoin, une propriétaire du secteur concerné, d’après des informations qu’elle a obtenues du ministère de l’Environnement.

Par ailleurs, ils s’inquiètent d’une possible location de garage à des fins commerciales dans leur secteur, et demandent que les troisièmes compteurs d’Hydro-Québec soient enlevés. «Le fait d’avoir autant de blocs appartements fait en sorte qu’il devient difficile, voire impossible de sélectionner des occupants adéquats. Et donc, notre quartier résidentiel, qui se voulait paisible et sécuritaire, le sera encore moins si cette dérogation est acceptée», écrit Michèle Beaudoin dans l’énoncé de la pétition. Selon eux, près de 50 % des habitations sont des blocs appartements. «En ce qui concerne le point soulevé concernant le nombre de compteurs électriques pour un garage, le service d’urbanisme s’occupe de ce dossier et celui-ci fera respecter la réglementation en vigueur», a répondu Matthieu Ledoux, le directeur général de Sainte-Sophie.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.