| Par journal-le-nord

Ce qu’il faut savoir sur la deuxième vague du COVID-19

[Source : Agence Science-Presse]

Comme le premier ministre du Québec l’a soulevé, les bilans des derniers jours sont encourageants quant aux nombres de cas et décès qui sont à la baisse. Cependant, plusieurs scientifiques et experts craignent que d’autres vagues vont frapper  le Québec plus tard dans la prochaine année.

Pourquoi d’autres vagues ?

Une deuxième vague apparaît lorsque le nombre de cas de la maladie se remet à augmenter après s’être vu diminuer depuis un moment. Il existe plusieurs causes pour l’arrivée d’une deuxième vague, telles que la circulation du virus qui recommence suite à la levée des mesures de confinement, la propagation par des voyageurs qui reviennent de pays étrangers ou encore le froid qui facilite la transmission du virus. On a observé le phénomène de la deuxième vague avec la grippe espagnole, mais également avec la grippe asiatique H2N2 et la grippe de Hong Kong H3N2.

3 scénarios possible

Il est également probable qu’il y ait plus que 2 vagues et que celles-ci soient différentes de la première. Dans un rapport publié en avril 2020, l’épidémiologiste Michael Osterholm et ses collègues de l’Université du Minnesota ont identifié 3 scénarios que l’on pourrait observer.

Dans le premier, on voit des vagues de moins en moins fortes qui diminuent jusqu’à la fin de 2021. Le deuxième scénario prévoit une deuxième vague beaucoup plus forte que la première qui obligerait les pays à réinstaurer des mesures de confinement. C’est un scénario semblable à ce qu’on a vu avec la grippe espagnole, où la deuxième vague a été beaucoup plus meurtrière que la première. Le troisième présente un seul pic au printemps, tel que nous le connaissons actuellement, suivi d’autres hauts et bas, mais pas aussi importants que la première vague. Dans ce scénario, les mesures de confinement sévères ne seraient pas nécessaires, mais on continuerait d’observer de nouveaux cas et décès.

Ce qui nous attend

L’arrivée d’une deuxième vague est difficile à prédire et dépend de plusieurs facteurs, comme l’influence des températures chaudes sur la transmission, l’immunité, les mesures de contrôle et la réaction des citoyens face à leur intensité. Il est possible qu’une deuxième vague arrive au Québec dès le mois de juillet, mais pourrait aussi survenir durant l’automne ou l’hiver prochain. Enfin, il est inévitable que nous devrons vivre avec ce virus pendant des mois, et même des années, jusqu’au moment où un vaccin sera développé.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

4 Comments

  1. Jérémy Vigneault

    Tant et longtemps qu’on aura pas de vaccin! C’EST LA FIN DU MONDE!

    Reply
    • Pierre Beaudoin

      Il semble que la peur d’avoir peur de quelque chose soit encore plus dommageable que le virus alors une bonne idée serais de ne jamais sortir de votre lit et de continuer de dormir jusqu’à ce que la peur disparaisse.

      Reply
  2. Pierre Beaudoin

    Encore une vague de mensonges afin de nous diviser et de nous recombiner en imbéciles porteurs de masques inefficaces qui se distancent comme des bêtes qui ont peur de tout; réveillez vous ce sont des mensonges, encore une fois de plus dans le but de nous imposer des règles vers la mondialisation des nations unies par l’agenda 21 et agenda 2030.
    Ce sont des suppositions, des inventions et surtout des mensonges, les vaccins ne fonctionnent pas sur aucune des 6 coronavirus tel que la grippe, seul la nature et l’immunité collective en viennent a bout alors pourquoi croire tous ces mensonges, RÉVEILLEZ VOUS, la meilleur façon de contrôler le peuple est de le maintenir dans l’ignorance, ils nous mentent.

    Reply
  3. Pierre Beaudoin

    La meilleur façon de contrôler le peuple est de le maintenir dans l’ignorance alors bravo a l’auteur de cet article, beau travail

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.