| Par France Poirier

Bien s'alimenter et ne pas se culpabiliser

NUTRITION. Après la période des fêtes, plusieurs personnes souhaitent reprendre de saines habitudes alimentaires. La nutritionniste Linda Montpetit a des suggestions pour eux dont arrêter de se culpabiliser.

«Avant tout, ça ne donne rien de se culpabiliser et de noter ce que l’on fait d’incorrect, c’est très déprimant. Il faut plutôt voir ce que l’on peut faire pour améliorer notre alimentation et noter nos bons coups. Changer notre façon de penser est prioritaire», souligne Linda Montpetit.

Réduire les quantités

Il n’y a pas de secret pour une meilleure gestion du poids, il faut réduire les quantités. «Les légumes comportent peu de calories alors en remplissant la moitié de l’assiette de légumes, il y aura un impact sur le poids et par conséquent sur la santé. C’est bon pour le cœur, la réduction du cholestérol et sur l’hypertension», ajoute la nutritionniste. «Un gros bol de bébé épinards compte une dizaine de calories seulement alors qu’une assiette de spaghetti en compte 600».

Journal alimentaire

«Il faut être positif et noter nos bons coups, la répression ne fonctionne pas», ajoute Mme Montpetit. Elle propose de se créer un journal alimentaire et de noter nos bons coups, ceux qui nous rendent fiers. Prendre des photos de nos belles assiettes. Notez les différentes actions que l’ont fait, nos choix alimentaires. Il est important de réduire les sucres, de limiter les portions de pain, pâte, patate et d’ajouter des légumes verts à notre menu. Évidemment, il faut couper les croustilles.

Pas de changements trop drastiques

La bonne alimentation est pour Mme Montpetit un choix pour la santé à long terme. «On doit effectuer des changements que l’on pourra maintenir à long terme. Le défi est d’introduire des aliments sains alors que le coût du panier d’épicerie est de plus en plus élevé. Ajouter des légumineuses qui sont une excellente source de protéine qui coûtent trois fois rien et sont riches en fibre», explique-t-elle.

Top 5 des objectifs en santé

-Moitié de l’assiette comprenant des légumes

-Noter un point positif par jour

-Compléter un journal alimentaire

-Intégrer le végétarisme une fois par semaine (journée sans viande, économique et santé)

-S’assurer de bien s’hydrater en buvant beaucoup d’eau

Linda Montpetit est ambassadrice Métro du programme À votre santé! et chef d’équipe, cliniques Nutrisimple Laurentides.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.