| Par Daniel Calvé

« L’Ami-e du Quartier » pour les gens depuis 30 ans

Organisme de la région

 

L’organisme, fondé en 1989 et situé à Saint-Jérôme, fêtait cette année pour ses 30 ans d’existence. Situé dans un quartier éloigné du centre-ville, il s’agit d’un endroit qui s’est développé dans la pauvreté, sans services et sans marché d’alimentation. L’organisme a été mis sur pied, au tout début, afin de fournir de l’aide alimentaire et vestimentaire.

 

Des initiatives variées

Au fils des ans, il s’est beaucoup développé. Maintenant, ce sont au minimum 80 bénévoles impliqués et autour de 600 personnes rejointes chaque année à travers les services offerts; éducation populaire, repas communautaires, cuisine collective, ateliers…
« C’est nous qui accueillons toutes les familles immigrantes qui arrivent ici. On travaille fort pour leur intégration à eux aussi. », ajoute la coordonnatrice de l’organisme, Sophie Desmarais.

L’Ami-e du Quartier cherche aussi à impliquer les enfants dans leurs initiatives. « Très jeune, on leur donne des ateliers. On fait de l’aide au devoir, on fait beaucoup de dépannage, des vêtements, des habits de neige pour les enfants. Si l’école [Notre-Dame] nous écrit qu’il n’y a pas de repas, on va fournir le diner. On a une mission d’aider les gens à se nourrir, à se vêtir, à se loger, mais on a aussi beaucoup d’ateliers d’éducation populaire. On veut leur montrer à pêcher le poisson, pas juste leur donner. » précise la coordonnatrice.

Une mission humaine

Sophie Desmarais travaille au sein de l’organisme depuis 20 ans, une expérience qu’elle qualifie de très enrichissante. « Si je fais ça, c’est vraiment pour les gens. J’ai choisi de travailler dans le communautaire. Je travaille avec des gens de cœur, je suis proche d’eux. Voir qu’un être humain, avant de venir à l’Ami-e, était peut-être à la rue, ou sur le bord de l’être, et de voir qu’aujourd’hui, une jeune retourne aux études et deviendra éducatrice, pour moi c’est ça ma paye. »

Sa plus grande fierté? Voir qu’elle fait une différence. Voir que si elle n’avait pas été là, telle personne n’aurait pas mangé, ou tel enfant n’aurait pas eu de bottes d’hiver. « On a empêché cette année deux suicides sûrs en accompagnant des gens en psychiatrie. Il y a aussi beaucoup de dames victimes de violence conjugale qu’on accompagne, qu’on réussit à sortir de leur milieu. Ce sont toutes ces petites réussites-là qui font que je reste ici. »

L’Ami-e du Quartier a plusieurs évènements prévus pour le temps des fêtes. Le 30 novembre, ce sera la guignolée dans le quartier. Le 13 décembre, aura lieu la fête de Noël des adultes, qui accueille toujours une centaine de personnes. Le lendemain, 14 décembre, ce sera le
dépouillement d’arbres de Noël avec environ 70 enfants qui recevront tous un cadeau et profiteront de la présence du Père Noël.

Enfin, entre le 17 et le 20 décembre, entre 150 et 200 paniers de Noël seront préparés et distribués par l’organisme. « Tous les évènements sont soulignés. Ces gens-là sont seuls, ils ont besoin d’un milieu de vie. Moi je leur dis souvent qu’ici, c’est comme une grande famille. Il s’agit de partir de l’être humain qui a tout perdu et de le rebâtir tranquillement. », résume Sophie Desmarais.

www.lamieduquartier.com

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Gérard E.Legare

    Bravo pour votre beau travail et votre générosité.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août