| Par lpbw

Un premier contact avec les joueurs pour l'entraîneur-chef Turcot

PANTHÈRES. Le nouvel entraîneur-chef des Panthères, Simon Turcot, en était à ses premiers pas avec le club jérômien cette fin de semaine lors du début du camp d’entraînement.

Le pilote qui amorcera une 6e saison derrière le banc d’une équipe de la Ligue de hockey junior du Québec (LHJQ) a été impressionné par ce qu’il a vu.

« J’ai de l’expérience dans cette ligue et je peux dire que c’est un des débuts de camp d’entraînement où ça se déroulait le mieux. Il y avait beaucoup d’intensité, ç’a vraiment bien été», raconte Turcot qui connaît le défenseur Francis Lévesque pour l’avoir coaché il y a quelques années.

« Comme une promotion»

Au terme de la dernière saison, Simon Turcot a été congédié de son poste d’entraîneur-chef des Mustangs de Vaudreuil-Dorion. Pourtant son club, qui a terminé au 7e rang en saison régulière, a causé une surprise en série en éliminant les Panthères et en atteignant les demi-finales. Encore aujourd’hui, ce congédiement reste un mystère pour lui.

« Je ne sais pas ce qui s’est passé. Ils ont décidé de procéder à une restructuration. Le coach, les adjoints, les dépisteurs et le directeur général ont été remerciés. Ils ont fait un ménage complet».

Après ce congédiement, Turcot s’était fait à l’idée qu’il ne reviendrait pas dans la ligue cette année. Toutefois, la démission-surprise de Marc-André Élément qui a accepté un poste avec l’Université Concordia a changé ses plans. « J’ai alors contacté Jean-François Sénéchal pour voir s’il y avait une ouverture», rapporte celui qui est courtier immobilier de profession.

En y pensant bien, l’homme de hockey est heureux de son sort. « C’est comme une promotion puisque j’arrive dans une des meilleures organisations de la ligue».

Un coach des séries

Dans les dernières années, les Panthères ont eu des difficultés en séries après avoir été dominants durant le calendrier régulier. L’organisation a peut-être trouvé la personne qui pourra mener le club plus loin lors du tournoi printanier.

En effet, dans les dernières années, Turcot a mené ses équipes en finale et en demi-finale, même si elles occupaient le milieu du classement en saison régulière.

« Chaque année, je veux bien préparer mon club pour les séries, souligne celui qui n’accorde pas une importance démesurée au classement de la saison. Il faut que le 1er mars les morceaux du casse-tête soient en place».

Bien sûr, le nouveau pilote des Panthères, qui se qualifie comme un gars intense, a pour objectif de ramener la coupe à Saint-Jérôme. Mais avant tout, il a en tête que son équipe s’améliore chaque jour.

Notons qu’en plus d’avoir dirigé les équipes des Braves de Valleyfield et des Mustangs de Vaudreuil-Dorion, Simon Turcot a été impliqué dans le programme sport-études des Patriotes de Beauharnois.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.