| Par lpbw

Un ancien Cheminot à la barre d'une équipe de hockey universitaire

HOCKEY FÉMININ. Entraîneur-chef de l’équipe de hockey féminin des Cheminots de Saint-Jérôme de 1999 à 2012, Pierre Alain a été nommé au poste d’entraîneur-chef des Ravens de l’Université Carleton à Ottawa en juin dernier.

Le résident de Saint-Colomban aura une lourde tâche puisque son nouveau club qui évolue dans une ligue constituée de trois universités québécoises et une autre d’Ottawa a terminé au fond du classement la saison dernière avec seulement une victoire.

Sans le moindre doute, son expérience de bâtisseur chez les Cheminots le servira dans ses nouvelles fonctions.

« Richard Campeau et moi avons bâti le programme de hockey féminin en 1999. Après quatre ans, nous avons commencé à avoir du succès et à remporter des championnats. Je suis donc capable de bâtir et cette organisation avait besoin de ça», affirme le coach Alain pour expliquer son embauche.

De plus, son expérience de près de 30 ans comme entraîneur, dont quelques mois aux commandes de l’équipe de l’Université Ryerson à Toronto, et ses nombreux championnats, ont convaincu Jennifer Brenning, directrice des sports récréatifs et compétitifs, de lui faire confiance.

Notons que la saison prochaine, Alain retrouvera sur son chemin Isabelle Leclaire, entraîneur-chef des Carabins de l’Université de Montréal et ancienne coordonnatrice au développement du programme de hockey féminin du cégep de Saint-Jérôme de 2003 à 2007.

Participer aux séries

La saison prochaine, Pierre Alain a pour objectif que son équipe participe aux séries, mais pas à n’importe quel prix.

« Ça ne se fera pas au détriment de la progression. Nous voulons bâtir quelque chose de solide», affirme-t-il.

En février, les Ravens ont été la seule formation à être exclues du tournoi d’après-saison qui a été remporté par l’Université de Montréal.

Dernier au Canada, son club a été de loin celui qui a accordé le plus de buts avec 90 alors qu’il a inscrit seulement 32 filets en 20 matchs.

« Nous allons travailler sur notre défensive, mais je pense qu’on va être capable de développer de l’offensive aussi. Avec les recrues, on devrait avoir une attaque assez solide», croit-il.

Le camp d’entraînement des Ravens commence le 28 août prochain.

Un rêve olympique

Bien qu’il ait atteint un de ses objectifs de diriger un club de hockey féminin universitaire, Pierre Alain a un but encore plus ambitieux: faire partie du personnel d’entraîneur de l’équipe canadienne féminine aux Jeux olympiques en 2018.

Son nouvel emploi pourrait lui donner une belle visibilité pour décrocher ce prestigieux poste un jour.

Rappelons que l’homme qui a enseigné une vingtaine d’années à l’école secondaire Édouard-Montpetit à Montréal a connu du succès au sein du programme canadien dans les dernières années.

Entre autres distinctions, il a remporté l’or en 2013 et en 2012 à titre d’entraîneur-chef des équipes canadiennes. Il a également mis la main sur l’or en 2010 et l’argent en 2009 comme entraîneur adjoint de l’équipe féminine nationale, en plus de remporter le bronze avec l’équipe du Québec aux Jeux du Canada en 2007.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Claude Racine

    C’est aussi un bon joueur de golf et très sympa

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.