(Photo : Courtoisie)

Ski de fond : Un bénévole émérite jérômien reconnu à sa juste valeur

Par Luc Robert

Le Jérômien Martin Richer sera honoré à l’Assemblée nationale le vendredi 13 octobre prochain, afin de recevoir le prix de bénévolat en loisir et en sport Dollard-Morin. Le ministère de l’Éducation du Québec lui remettra cette prestigieuse récompense.

L’enseignant à l’école du Grand-Rocher a commencé son aventure avec le ski de fond en s’impliquant avec le club Fondeurs-Laurentides, et ce, dès 1997. Son apport l’organisme est immense, à commencer par la poursuite de la Coupe des Fondeurs, qui n’a cessé de croître depuis son arrivée.

« Je suis impliqué avec les Fondeurs depuis 25 ans. Le club a soumis ma candidature et je partage cet honneur avec tous les bénévoles et dirigeants. Je le dois aussi à Marc Desjardins, le fondateur du club et chef d’orchestre de son développement. Rémi Brière, mon alter-ego, a aussi grandement contribué à la solidité et la croissance du club. Il est mon ami de toujours et nous travaillons encore main dans la main : je ne serais pas honoré sans lui. Les Fondeurs ont permis au cours des années de développer des Olympiennes comme Cendrine Browne et Olivia Bouffard-Nesbitt. D’autres comme Alexandre Cormier, les frères et sœurs Picard (Sarah-Ève et Samuel) forment une relève de qualité assurée », a témoigné le récipiendaire.

Rétention

Le talent de rassembleur de Martin Richer permet de recruter plusieurs bénévoles, de les former et de les garder longtemps au sein de l’organisme. Avec son leadership, il aime partager ses connaissances afin de former la relève bénévole.

« Je remercie les bénévoles d’être demeurés avec nous et d’avoir encouragé d’autres gens à se joindre à nous. Les efforts des bénévoles et des entraîneurs ont permis d’initier des milliers de personnes au ski de fond. C’est ma plus grande fierté. Je suis surpris d’être honoré, car c’est un ensemble de facteurs qui font ce que les Fondeurs sont devenus aujourd’hui. »

Sans compter

Passionné, Martin Richer ne compte pas les heures, les journées de congé prises et les heures de bénévolat qu’il offre au club à chaque année. Chef de compétition, membre du comité organisateur, adjoint à l’organisation d’événement et responsable du contact avec les partenaires; il y a très peu de postes que M. Richer n’a pas occupés au sein de cette organisation.

Plus précisément, il a été impliqué au conseil d’administration de 1999 à 2021 et a fait partie du comité course (Coupe Québec et Invitation Première neige) de 2004 à aujourd’hui. Il a aussi été impliqué dans le 24 h de ski de fond et le Défi automnal (événements organisés par le passé par le club durant une dizaine d’années).

« Le futur s’annonce brillant pour les Fondeurs, avec le projet [du maire de Saint-Jérôme], Marc Bourcier, un allié du club, au futur terrain de balle de la rue Filion. L’aménagement de tertres de départ va nous aider. On veut amener le club des Fondeurs à un autre niveau, avec de la neige artificielle et une bouche d’entraînement. M. Bourcier connait nos intentions », a-t-il rappelé.


Parcours

Soulignons que Martin Richer a participé à la mise en place des écoles de skis et des programmes jeunesse de 2000 à aujourd’hui. Ceux-ci accueillent de nos jours plus de 450 jeunes. Il est également l’instigateur du projet de ski à l’école de la remorque mobile de ski, offerte aux écoles de la CSSRDN.

Le ski de fond est une passion pour M. Richer, qui a su la transmettre à toutes les personnes avec qui il a collaboré. Il participe activement au déploiement de l’activité physique pour tous, par ses projets, priorisant l’accessibilité et la gratuité pour les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *