| Par Luc Robert

Les Orioles B1 écrivent une page d’histoire

Tournoi bantam

Dixièmes au classement de leur ligue, les Orioles B1 de Saint-Jérôme ont fait fi des statistiques, dimanche dernier, au parc Melançon, en remportant haut la main la neuvième édition du tournoi de baseball bantam B.

Il s’agit d’une première, dans l’histoire de cette compétition: voir un club local enlever les grands honneurs à domicile. Les Orioles B1 ont disposé des A’s de Lachine, 21 à 11, lors du match ultime.

«C’est une victoire d’équipe. À l’attaque, nous avons été patients et sélectifs au bâton, alors qu’en défensive, nous avons bloqué des balles. La concentration et la réaction de nos jeunes ont été à point. On a réussi à marquer 21 points, en finale: c’est trois touchés convertis au football», a souligné Iannick Gendron, entraîneur-chef des Orioles B1.

En demi-finale, les Orioles B1 ont réussi un autre coup d’éclat, en disposant des meneurs au classement de la ligue des Laurentides, les Bisons de Saint-Eustache, par le pointage de 10 à 5. En quart-de-finale, ils ont eu raison des Orioles B2, 21 à 5.

«C’est certain que les Bisons vont nous attendre de pied ferme dans la ligue, mais au tournoi, nous avons été les meilleurs. Samedi soir, j’avais demandé un couvre-feu aux parents, sachant que nous pouvions disputer deux parties dimanche, sous une intense chaleur. L’évolution de notre équipe depuis la période d’entraînement est phénoménale», a-t-il ajouté.

Pour un, William Lemonnier est un des joueurs qui s’est le plus amélioré dans l’équipe. Au parc Schulz, face aux Bisons, il a frappé un circuit extérieur.

Quant à cet autre, joueur du match à deux reprises, lors de la demi-finale et la grande finale, Matthew Demers s’est dit très heureux du triomphe des siens.

«Nous nous sommes tous entraidés jusqu’au bout. Les entraîneurs nous avaient dit de nous amuser et c’est ce qu’on s’est appliqué à faire», a souligné le lanceur et joueur de troisième but.

«Cette grande victoire revient aux joueurs, qui ont fait preuve de caractère, mais aussi à mes adjoints. Dave Kirk, mon bras droit, connaît très bien la game. Benoît Arsenault, une nouvelle figure, nous apporte aussi de bons ajustements. J’ai dit aux gars de fêter ça et de ne pas se gêner pour en parler sur les médias sociaux. Mais dans quelques jours, on recommence à pratiquer en vue des séries. Cette victoire sera une grande motivation pour la deuxième moitié de saison», a conclu l’entraîneur Gendron, un ancien des Aigles de Trois-Rivières (LBJEQ).

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.