Marc-Olivier Binette participera aux essais de l’équipe nationale junior de bobsleigh et de skeleton.

| Par Luc Robert

Marc-Olivier Binette invité à un camp national junior

Bobsleigh et skeleton

Luc Robert, collaboration spéciale
Le camp des recrues tenu à l’IRS (Institut régional des sports) le 12 mai dernier a permis à l’athlète jérômien Marc-Olivier Binette de recevoir une invitation de l’équipe nationale de bobsleigh et skeleton, pour des tests qui se tiendront le samedi 25 août prochain à l’Université McGill de Montréal.
«Il s’agit d’un camp ouvert à tous, mais Marc-Olivier a reçu une invitation personnalisée, par courriel, pour évaluation. Nous n’avons aucune idée de la tangente que ça prendra, mais c’est un petit velours pour lui d’être pressenti directement», a souligné le paternel, Sylvain Binette. Grand joueur de soccer devant l’éternel, Marc-Olivier Binette a été surpris que les tests de puissance du printemps dernier le prédestinent à ces deux sports de glisse. «Je ne m’attendais pas à ça. Je suis content de cette invitation-surprise. Je ne connaissais le bobsleigh et le skeleton que de nom. Je suis allé sur YouTube pour regarder des vidéos de ces disciplines. À première vue, le bobsleigh semble plus gros et plus sécuritaire, car c’est massif; on verra pour le skeleton. J’adore la vitesse (rires)! Pour le moment, j’ai aussi mes séries de soccer en tête», a évoqué le jeune homme du secteur Bellefeuille.
À 6 pi 2 po et 150 lb, l’athlète de 16 ans semble posséder les atouts de l’emploi : longiligne et extrêmement fort des jambes, notamment lors des départs de sprint, il pourrait donner les poussées nécessaires derrière un «bob» à deux ou à quatre partenaires.
«Je me voyais en athlétisme, mais je suis ouvert à tous les sports. Je suis surtout heureux qu’on me veuille comme athlète : c’est motivant. J’ai développé ma force musculaire, cet été, en transportant des bardeaux d’asphalte pour recouvrir des toitures. C’est très physique.»
Celui qui amorcera le 27 août sa cinquième année du secondaire, au Collège Lauren-tien de Val-Morin, est conscient que l’équipe nationale de bobsleigh et de skeleton s’entraîne à Calgary. «Je n’ai encore aucun ami dans ce milieu, mais c’est attirant. Si je suis sélectionné par l’équipe junior canadienne et qu’une prise en charge scolaire m’est offerte, je serais prêt à m’isoler en Alberta. J’ai toujours voulu étudier pour devenir un entraîneur privé ou un professeur d’éducation physique.»
Celui qui pratique aussi le cross-country et le basketball sera de retour en forêt, cet automne, à Tremblant, pour participer à une épreuve de 3 km dans le volet élite. Marc-Oliver Binette avait dominé la course de cross-country dans le circuit amateur en 2017.
 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.