|

L'institut de la gouvernance révise les règlements du hockey mineur

Par lpbw

RÉGLEMENTATION. La Ville de Saint-Jérôme a embauché l’institut de la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP), afin de faire la lumière sur des manquements à la réglementation avec les membres de la Fédération des clubs de hockey mineur de Saint-Jérôme et un groupe de parents de jeunes hockeyeurs des Lions de Saint-Jérôme qui ont dénoncé cette situation.

Un groupe de parents a dénoncé, lors d’une séance du conseil de la Ville de Saint-Jérôme, plusieurs manquements dans la structure de la Fédération de hockey mineur. Les problématiques soulevées: manque de vision de développement, manque de transparence et de communication à la fois interne et externe, tout comme l’incapacité aux membres à poser plusieurs questions, lors des réunions du conseil d’administration.

Ce groupe de parents réitère que cette approche auprès de la Ville permettra d’assurer une transparence et de faire progresser la Fédération, et surtout, les jeunes athlètes. Des tentatives de discussion auprès des gens concernés au sein du conseil d’administration, effectués depuis le début de la saison, n’auraient pas porté ses fruits, selon le groupe d’où l’intervention auprès du conseil municipal.

Nouvelle structure?

Lors de l’assemblée générale spéciale de la Fédération du hockey mineur, le 9 mars dernier, une nouvelle structure a été présentée aux 70 personnes présentes. Plusieurs questions avaient alors été soulevées par les parents dans une atmosphère à couper au couteau. Les membres avaient alors voté à 35 contre 34 (1 abstention) en défaveur de cette structure proposée pour le conseil d’administration.

IGOPP

L’IGOPP travaillera avec la Fédération et un groupe de parents afin de réviser les règlements du hockey mineur. L’IGOPP est un centre d’excellence en matière de gouvernance qui a pour mission de contribuer aux débats et à la solution de problèmes de gouvernance, par des prises de position sur des enjeux importants ainsi que par une large diffusion des connaissances en gouvernance.

«Nous avons comme mandat d’améliorer les règlements et d’assurer un bon fonctionnement au sein des organismes paramunicipaux. Nous vérifions que ces organismes gèrent convenablement les fonds publics, sans conflits d’intérêts. Ces gens qui gèrent ces sommes doivent être conscients des responsabilités que cela engendre d’autant plus que ce sont des fonds provenant des citoyens et des parents de hockeyeurs. L’argent doit être dépensé avec rigueur», a mentionné le directeur général de l’IGOPP, Michel Nadeau. Après quelques rencontres, l’IGOPP remettra un rapport et émettra des recommandations, au besoin.

«Avec ce comité en place, nous avons l’intention d’établir une nouvelle structure qui sera votée, lors de la prochaine assemblée de la Fédération, le 18 mai», a indiqué le directeur du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire à la Ville de Saint-Jérôme, Martin Lavoie. Ce dernier ajoute que la Ville a embauché cet institut de la gouvernance, afin de dénouer l’impasse, mais n’a pas voulu commenter davantage la situation.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.