| Par lpbw

Les trois mousquetaires des Laurentides

Il y a de la vie après le hockey junior : trois patineurs de la région le prouvent semaine après semaine, en se tapant 1 h 30 de voiture pour évoluer avec les Summum-Chiefs de Saint-Jean-sur-Richelieu, de la Ligue nord-américaine de hockey.

Parmi eux, l’ancien gardien numéro un des Panthères, David Plouffe, qui a aussi été entraîneur des gardiens sous l’égide d’Yvan Joly. « Le hockey semi-pro gagne à être reconnu. C’est bien moins rude qu’on le laisse croire. Le problème, c’est que ce sont seulement les images de bagarres générales qui se retrouvent aux nouvelles de fin de soirée », a souligné le portier jérômien, ancien gagnant de la Coupe Fred Page.

S’aligner avec les Chiefs représente un honneur en soi, car la formation a remporté la Coupe Futura en 2006-2007. « Je partage le travail devant le filet avec Olivier Michaud, un ancien de l’organisation du Canadien. J’ai ma part de matchs, un sur trois, et je peux bien me tirer d’affaire dans ce circuit. Quant au calibre, je dirais qu’il équivaut à celui de la Ligue de la Côte-Est. Nous alignons cinq patineurs qui ont déjà disputé au moins un match dans la LNH. Notre récente victoire de 7-6 démontre bien que nous pouvons patiner et offrir un bon spectacle offensif ».

Le cerbère numéro 79 en est à une deuxième campagne avec la formation du Haut-Richelieu. Il montre un dossier de 4 gains et de 5 échecs, avec une moyenne de buts alloués de 4,56 en 11 parties. Son pourcentage d’arrêt est de, 886. « J’ai conservé mon style papillon des rangs junior AAA, mais vu que le niveau de jeu est plus élevé, je défie aussi les tirs. En tant qu’équipe, nous traversons une saison sous les attentes, mais on peut encore changer ça de côté. Nous sommes les champions défendant et nous commençons à nous ajuster au nouvel entraîneur-chef, Daniel Loiseau. Nos trois premières lignes peuvent jouer avec les meilleurs trios de toutes les équipes », a assuré le gardien de 23 ans.

Deraspe le chanceux

Pour sa part, l’ailier droit Patrick Deraspe, de Prévost, cogne à la porte d’une autre saison de 20 buts, lui qui en a déjà enfilé 49 dans l’uniforme des Harfangs de Beauport, devenus les Ramparts de Québec. « J’ai maintenant 33 ans et je joue au hockey pour le plaisir. Je suis préposé aux escales, à la rampe, depuis 10 ans chez Air Canada. J’ai encore la passion de la partie et j’agis sur la glace de la même façon que si j’évoluais dans les rangs professionnels. J’ai encore la fierté de porter l’uniforme et de bien faire », a souligné le numéro 9.

Père de trois enfants, le Madelinot d’origines vient au 3e rang des marqueurs des siens. Il peut ainsi laisser parler son talent. « Il y a moins de bagarres dans le semi-pro, mais c’est une facette que les gens veulent voir. Moi-même, je suis passé par là, dans la LHJMQ (107 pun en 1993-1994) et dans la East Coast (85 minutes à Jacksonville. Mon ancien entraîneur Alain Chainey (ex-Nordiques) m’avait fait réaliser que j’avais une bonne gauche et je m’en sers si je dois me défendre. Tous me savent droitier, mais peu de gens savent que je frappe ambidextre », a ricané l’ancien coéquipier d’Éric Dazé.

Gagnant né, Deraspe a remporté des championnats à Cornwall, en Italie, en France et à Saint-Jean. « On veut gagner une autre fois. Avec l’entraînement du mercredi, David Plouffe, Simon Desormeaux et moi voyageons trois fois par semaine vers Saint-Jean. On va défendre notre Coupe Futura», a-t-il promis.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.