|

Le Club de Golf St-Jérôme célèbre ses 40 ans !

Le propriétaire du Club de Golf St-Jérôme, Sylvain Alarie, sa femme Jacinthe Plouffe et leur fils, Thimothée Alarie, ont célébré le 40e anniversaire du club de Golf St-Jérôme en grand, vendredi. Ils ont convié 144 amateurs de golf à prendre part à un 18 trous suivi d’une grande fête champêtre sous un immense chapiteau avec comme point culminant un spectacle de l’artiste invitée Émilie Bégin.

Plusieurs activités attendaient les participants tout au long du parcours, dont un BBQ au 9e trou. En soirée, 200 personnes étaient attendues pour le souper.

Trente-deux ans après avoir pris les rênes du Club de Golf Saint-Jérôme, Sylvain Alarie ne pouvait cacher sa fierté de fêter de souligner tel événement: « C’est un succès, mais aussi un travail de tous les jours et de tous les temps. On doit composer avec les bons côtés, comme les contraintes de la nature. Heureusement, nous avons un très bel été cette année. »

« Nous offrons un excellent rapport qualité-prix et un aménagement paysagé vraiment beau au coup d’œil. C’est un parcours très populaire chez la jante féminine parce qu’il est beau et bien adapté pour elles. On arrive à offrir quelque chose de différent. Les gens apprécient notre golf pour le coup d’œil. Ils peuvent regarder autre chose que leur carte de pointage si leur partie ne va pas bien, » indique M. Alarie.

Une histoire de famille

À la fin des années 50, Gaston Alarie (père de Sylvain Alarie) aménage des glissades sur le terrain de la ferme familiale de Saint-Janvier et devant le succès de l’activité, il décide d’y ajouter un remonte-pente. Voyant le succès du projet, sa femme, Hermeline, aménage un casse-croûte au sous-sol de la maison.

Dans les années 60, M. Alarie construit un chalet pour les amateurs de motoneiges sur la ferme. C’est alors que des amis lui suggèrent de transformer la terre en un terrain de golf.

Quelques années plus tard, en 1970, il fait l’acquisition d’une terre de 237 arpents dans Bellefeuille. En juillet 1972, le premier neuf trous est opérationnel, alors que le second est complété en 1976.

Quarante ans plus tard, les quatre enfants de Gaston Alarie sont impliqués dans le golf. Monique tient les comptes, Pierre dirige le Golf St-Janvier, Stéphane le Golf Mirabel et Sylvain, celui de Saint-Jérôme.

Commentez cette nouvelle sur nos pages Facebook (facebook.com/Journallenord) et Twitter (@JournalLeNord)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *