| Par France Poirier

Il termine 12e au Grand Prix de Trois-Rivières

Après plus de 5 ans sans piloter, Ray Junior Courtemanche revenait en piste le week-end dernier. Il a signé une entente pour quatre courses de NASCAR, dont la première était au Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R).

Lors de cette course, le pilote a réussi à égaler son meilleur classement en terminant 12e lors de la finale de la course NASCAR Pinty’s. Il s’était préparé pour ce retour en s’entraînant beaucoup. « Le nerf de la guerre en course automobile c’est le cardio. Il fait vraiment chaud dans les véhicules et c’est ce qui est difficile. C’est très demandant physiquement. Surtout à Trois-Rivières, on court entre deux murs, il n’y a pas de circulation d’air », nous a raconté le pilote de 51 ans. Afin d’atteindre le sommet de sa forme physique, Ray Junior Courtemanche a suivi un programme intensif de remise en forme express et a perdu 10 livres en huit semaines.

Un circuit connu

Il connaissait le circuit trifluvien pour l’avoir fait lors de sa dernière année sur les pistes en 2015. À quelques jours de la course, il nous confiait vivre une certaine fébrilité.

« Je suis une personne très calme et je vais garder le focus pour bien rouler et performer. Je vais m’assurer d’être prêt quand le drapeau vert lancera le départ », nous a-t-il confié.

Au lendemain, c’est un homme fier qui nous commentait ses résultats. « Nous avons roulé jusqu’à la fin sans bris majeur et sans accident. J’ai terminé la qualification au 19e rang et j’ai conclu la course au 12e rang. Tous ceux qui ont fini devant moi font de la course à plein temps. Nous avons effectué la plus haute remontée du week-end. »

Le plus difficile a été de conjuguer avec la chaleur. « Il devait faire plus de 50 degrés dans la voiture. On boit tout le long de la course, mais j’ai tellement bu dans la première moitié que j’ai manqué d’eau pour les 30 derniers tours. La course en comptait 60 », a souligné Courtemanche.

Autres courses à venir

Outre le GP3R, il fera les courses du Complexe ICAR de Mirabel (28 août), du Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville et en Ontario (4 et 5 septembre) au sein de l’écurie Team 3 Red/Ed Hakonson Racing.

En joignant cette équipe, il se disait confiant. Tous les espoirs étaient permis pour le pilote Ray Junior Courtemanche, un entrepreneur habitué aux défis. Cela faisait cinq ans qu’il avait arrêté la course automobile afin de se concentrer sur les projets de son entreprise Investissement Ray Junior qui comprend le projet immobilier Cité Mirabel. L’entrepreneur peaufinait son retour dans le but de dépasser les attentes.

Pour ses quatre courses avec l’équipe Team 3 Red/Ed Hakonson Racing, sa voiture #8 est identifiée aux couleurs des nombreuses entreprises dont il est propriétaire ou copropriétaire (parmi celles-ci notons RE/MAXBonjour et son plus récent projet Moana Parc Aquatique).

« J’ai plus de 30 compagnies, donc c’est vraiment difficile de décrocher. Dans une course, ça va vite. Tu n’as tout simplement pas le temps de penser à autre chose. Pour moi, c’est la meilleure façon de décrocher un peu de tout le reste que j’ai à accomplir. »

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août