Jonathan Robert, à gauche, et Alex Pilon, à droite, aiment le projet de Cédrik Dumoulin de parfaire les installations locales de dek hockey. (Photo: Luc Robert)
|

Divers scénarios de relance du Dek Hockey envisagés pour 2023

Par Luc Robert

La Commission des sports de Saint-Jérôme étudie des solutions de rechange au démantèlement des deux surfaces privées de dek hockey, qu’utilisaient jeunes et adultes aux infrastructures de la rue Lajeunesse.

Parmi celles-ci, l’établissement possible d’une surface municipale de dek, dans un lieu à déterminer. Un père du secteur Lafontaine, M. Cédrik Dumoulin, a recueilli jusqu’à maintenant 566 signatures à sa pétition électronique, qui incite les élus à s’impliquer (www.change.org).

« J’ai rencontré les membres de la Commission, en juillet dernier. La possibilité d’une surface de dek hockey a été avancée. L’organisme m’a demandé de lancer un OBNL, pour démarrer une ligue de dek, comme ça se fait au soccer. Nous avons besoin de récolter le plus de signatures possible, pour démontrer l’intérêt des citoyens. Depuis que Dek hockey Saint-Jérôme a fermé ses portes, la surface libre d’accès la plus proche se trouve à Sainte-Thérèse », a-t-il fait valoir.

Le président de la Commission des sports et échevin du quartier no.6, Jean Désormeaux fils, ne sera pas le plus difficile à convaincre de la démarche. « Mes enfants ont pratiqué le dek. J’aime la cause, mais il faut considérer les options, les lieux et les coûts de rechange, avant de présenter un projet au conseil municipal. Les données vont parvenir à Mathieu Lapierre, le directeur du Service des loisirs, des sports, de la culture et du développement social. À partir de là, on saura quels sont les besoins », a précisé l’élu de la célèbre famille locale.

Parc Schulz ?

De son côté, M. Dumoulin aimerait bien que soit considérée la patinoire Schulz. « Si on veut quelque chose pour 2023, il faut agir maintenant. Pourquoi ne pas utiliser une patinoire extérieure existante, comme celle du parc Schulz, pour créer une surface ? Il suffirait d’y installer les tuiles. Avec les bandes existantes, nous avons un endroit exploitable été comme hiver. La surface pourrait être retirée pour y faire de la glace », a-t-il suggéré.

« De plus, au parc Schulz, la patinoire est le seul secteur inactif l’été. Autour, ça grouille aux terrains de soccer, de baseball et aux panneaux de basket. Mais avec l’asphalte de la surface de jeu de la patinoire, tu risques d’user rapidement ton bâton. »

M. Désormeaux hésite à se prononcer sur un endroit précis pour le dek hockey. « La Commission aime le principe d’une nouvelle surface, bien que plusieurs sports soient aussi en croissance. La surface de dek doit cependant être installée sous les bandes. Cela représenterait un défi à la patinoire Schulz, puisqu’elles atteignent déjà le sol asphalté. Si la Ville embarque, il faudra trouver un lieu précis pour édifier une patinoire consacrée au dek, pas seulement pour les ligues, mais aussi pour les jeunes qui veulent pratiquer le dek hockey libre, le jour. Ensuite, tant qu’à acheter une surface usagée, aussi bien considérer aussi l’achat d’une neuve et comparer les prix. Pour les jeunes, on parlerait d’une surface plus petite, qui pourrait présenter des matchs à 4 contre 4. C’est positif, mais on doit bien ficeler le dossier. »

Cédrik Dumoulin entend poursuivre ses démarches dans le dossier. « On parle d’un sport en pleine ascension et très accessible. Ça prend une surface à accès libre pour nos enfants. Mon frère m’a initié à la discipline. Depuis ce temps, mon gars et moi jouons à Mirabel. Ça pourrait s’arrimer à une école du coin (des Haut-Sommets ?). J’ai de l’ambition et je n’ai pas peur de foncer. Je vais aller au conseil municipal, le 30 août prochain, pour plaider le projet. Ça va prendre du monde solide pour nous épauler », a conclu M. Dumoulin.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.