|

Bradley Turner veut encore impressionner sur le circuit québécois

Par lpbw

PLANCHE À NEIGE. Contre toute attente, Bradley Turner a été choisi sur l’Équipe du Québec de l’Association Québec Snowboard la saison dernière. En prime, il a terminé au deuxième rang des 12 à 13 ans en freestyle à sa deuxième saison sur circuit compétitif.

Ce résultat a de quoi surprendre, car contrairement à plusieurs de ses compétiteurs, le planchiste de Saint-Jérôme s’entraîne seulement une fois par semaine. En effet, l’adolescent souffre du trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité et doit donc se concentrer sur ses études durant la semaine.

Néanmoins, à l’approche de la saison, Bradley qui fera le saut chez les 14-15 ans, une catégorie qui compte plusieurs planchistes, voit grand. «J’aimerais me classer parmi les trois premiers comme l’an dernier et réaliser de nouveaux mouvements tels qu’une rotation de 900 degrés et des rotations inversées», explique l’athlète de 14 ans qui fréquente l’École polyvalente de Saint-Jérôme.

Il a également comme objectif de participer au Championnat canadien de Snow Crown en Ontario.

Pour se motiver, le Jérômien s’inspire de Sébastien Toutant, un planchiste québécois qui s’illustre sur la scène internationale. «C’est une de mes idoles. Chaque semaine, je regarde ses vidéos et ça m’aide à persévérer dans mon sport».

Déjà à l’entraînement

Même si l’automne n’est pas encore terminé, Bradley est déjà sur les pentes de ski pour se pratiquer en vue de la prochaine saison de compétitions qui débute en janvier. Celui-ci s’entraîne à l’école Maximise à Sainte-Agathe-des-Monts sous la supervision de Max Hénault. «J’excelle sur les rampes, mais cette saison je veux faire plus de saut afin de m’améliorer», souligne le jeune. Gageons que son entraînement sur le trampoline l’été lui sera profitable pour réaliser ses manœuvres périlleuses.

Même si son talent dans ce sport est indéniable et que les résultats sont au rendez-vous, l’athlète n’a toujours pas trouvé de commanditaires pour l’appuyer. Les coûts à défrayer pour payer notamment les hôtels, les transports et l’équipement sont importants, note la mère de Bradley, Julie Bellefleur. Celle-ci invite les commanditaires intéressés à communiquer avec elle par courriel à bellefleur.j@videotron.ca

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.