|

Benoît Huot obtient sa qualification

Par lpbw

COMPÉTITION. Du 5 au 10 avril dernier, 10 nageurs, 5 paranageurs et deux entraîneurs du Club Neptune Natation étaient à Toronto dans le cadre des essais olympiques de natation et de paranatation.

Notons d’abord la performance de Benoît Huot qui a été nommé sur l’équipe canadienne en vue des Jeux paralympiques au 400 mètres libre, 200 m quatre nages individuelles (QNI) et au 100 m dos. Il est également un bon espoir de médaille pour le Canada, lors des paralympiques de Rio qui seront présentés cet été. Il est le seul nageur de Neptune Natation à avoir obtenu sa qualification. Les autres devront maintenant rêver de Tokyo en 2020.

Toutefois, grâce à leurs performances, Tai Long Singh et Mary-Sophie Harvey représenteront le pays au Championnat Pan Pacifique Junior qui aura lieu à Hawaï en août prochain. L’autre athlète du programme d’entraînement intensif de Neptune Natation, Daphé Danyluk a tout donné en ronde préliminaire sans pouvoir accéder aux finales. Il s’agissait d’une semaine d’apprentissages pour ces nageurs du programme de Natation Canada.

Alicia Arcand, Vincent Laperle, Nunu Singht et Matthew Loewen vivaient leurs premières expériences en qualification olympique. Alicia a réalisé sa meilleure performance à vie au 100 m papillon. Bien qu’elle n’ait pas atteint les finales, elle a nagé contre des filles qui ont obtenu des records canadiens dans cette discipline. Vincent a établi sa meilleure performance au 200 m QNI à la sixième et dernière journée de compétition. Nunu, nageuse universitaire affiliée au club, a établi son meilleur temps au 100 m papillon. Également dans les rangs universitaires, Matthew promet de revenir en force, lui qui n’est pas encore remis d’une blessure à l’adducteur.

Chez les vétérans, Liam Desjarlais s’est qualifié de justesse en finale B au 400 m libre. Il est motivé pour les compétitions qui auront lieu au courant de l’été. Carol-Ann Savoie s’est dite déçue côté performance lors des qualifications, mais prête à l’idée d’intégrer les rangs des Carabins de l’Université de Montréal l’an prochain, où elle pourra continuer sa progression. Sophie Marois, vedette du week-end, a récolté la médaille de bronze au 200 m papillon. L’athlète des Carabins a complété un podium tout québécois.

Les paranageurs

En plus de Benoît Huot, d’autres paranageurs se sont illustrés à cette compétition. C’est le cas pour Stéphanie Ducas qui a atteint la finale B de plusieurs épreuves tout en fracassant ses meilleurs temps personnels à plusieurs occasions.

Le parcours de Sarah Girard vers Rio s’est arrêté à six centièmes d’une nomination. Une dure réalité qu’elle voit comme un défi à relever pour être meilleure en vue des Jeux de Tokyo.

Du côté masculin, Philippe Vachon a livré toute une course pour décrocher le bronze au 100 m papillon. Il a fait d’immenses progrès laissant présager le meilleur pour 2020. Jean-Michel Lavallière est passé également à quelques centièmes de seconde d’aller à Rio.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.