| Par Rédaction

Mairie de Saint-Jérôme : Faites votre choix

Pour vous aider à choisir votre prochain(e) maire(sse), nous avons invité les candidats à une entrevue à la caméra. Cette semaine, nous vous présentons les candidats de Saint-Jérôme et de Sainte-Sophie qui ont accepté de se prêter au jeu.

Ceux-ci devaient d’abord répondre à trois questions politiques. Pour chaque question, ils avaient 40 secondes pour présenter leur position. Ils n’avaient pas les questions d’avance, mais pouvaient reprendre leur réponse. Ils ont ensuite dû répondre à six questions personnelles, en rafale, pour vous permettre de mieux connaître la personne derrière le/la candidat(e). En voici un avant-goût. Les candidats sont présentés en ordre alphabétique. Le texte a été légèrement édité pour faciliter la lecture. La semaine prochaine, les candidats à la mairie de Saint-Hippolyte présenteront leurs positions dans une entrevue à la caméra.

SAINT-JÉRÔME

Question: Comment gère-t-on le développement près des espaces verts, comme celui près du parc du Lac Jérôme?

1. Janice Bélair-Rolland

C’est certain que dans les dernières années, Saint- Jérôme est devenue attrayante. Attrayante pour venir y vivre, y habiter et y travailler, y étudier également. Donc il ne faut pas oublier que le développement doit se faire dans le respect de nos espaces verts. On a créé des réseaux de parcs. On a acquis le lac Jérôme, dix millions de pieds carrés. Pensons également aux terrains du Roi-Charles, deux millions de pieds carrés. Maintenant il est temps de s’arrêter. Il est temps de s’arrêter parce que ce qu’on propose c’est un moratoire, un moratoire environnemental sur le développement immobilier. Comme on est attrayant, ça se bouscule aux portes pour pouvoir développer. Il faut s’arrêter pour dire qu’est-ce qu’on veut dans le futur. Qu’estce qu’on veut comme infrastructure, qu’est-ce qu’on veut comme dessin de notre ville, comment on veut utiliser nos matériaux dans nos prochains développements environnementaux et économiques.

2. Marc Bourcier

C’est un beau cas d’espèce que le parc du Lac Jérôme. Nous ce qu’on entend faire avec cet endroit-là et les forêts qui l’entourent, c’est d’y appliquer un moratoire. Un moratoire qui va nous permettre de protéger cet endroit-là contre toute construction de maisons ou immobilière. La chose qu’il faut retenir c’est que dans le cas du lac Jérôme et de sa forêt et de ses accès, c’est que la ville est souveraine. Donc si on décide nous, en vertu de la loi sur les lotissements, de ne pas faire de boulevard, de ne pas faire de rue, de ne pas faire d’avenue, alors à ce moment-là il n’y aura rien qui va se construire là.

3. Marc-Olivier Neveu

Tout d’abord les espaces verts c’est important à Saint-Jérôme parce que les gens viennent à Saint- Jérôme à cause de la proximité avec la nature, avec les Laurentides. Il faut repenser notre aménagement du territoire et c’est ce qu’on propose au Mouvement jérômien. Dans le cas précis de la forêt du lac Jérôme, ce qu’il faut tout d’abord c’est mettre un moratoire pour pouvoir faire un cadre financier en vue de faire l’acquisition des terrains de la forêt du lac Jérôme pour finalement sauvegarder cette forêt. C’est quelque chose qui tient à coeur à bien des gens dans l’ensemble de la ville. Il faut vraiment commencer, dans le contexte de la crise climatique, à protéger ça. C’est ce qui attire les gens : la proximité avec l’environnement, notre nature, nos milieux boisés. C’est important que ça reste.

Pour voir les réponses complètes des candidats, visitez notre page Facebook. La vidéo de Saint-Jérôme sera publiée ce mercredi, à 18h00. La vidéo sera ensuite disponible sur notre site web : journallenord.com

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.