| Par lpbw

Un jeune Jérômien en vedette dans le film Ego Trip

CINÉMA. Un jeune comédien de Saint-Jérôme tient un rôle dans le film «Ego Trip», une comédie qui met en vedette Patrick Huard, Guy Jodoin et Antoine Bertrand.

Étienne Poliquin, 12 ans, joue le rôle de Thierry, le fils de Marc Morin (Patrick Huard), un animateur de télévision sur le déclin qui fait un voyage humanitaire en Haïti pour relancer sa carrière.

« Ç’a été super cool comme expérience ! Denise (Robert, productrice) et Benoît (Pelletier, réalisateur) m’ont beaucoup aidé. Patrick Huard m’a également donné des trucs», raconte le sympathique acteur.

Durant le tournage du film, Étienne devait avoir des patates froides dans la bouche pour simuler l’appareil orthodontique de son personnage. Ses mots sont inaudibles pour son père Marc Morin et c’est sa mère qui doit souvent traduire.

Celui qui fera le saut en secondaire 1 à l’Académie Lafontaine l’an prochain commence à apprivoiser sa récente popularité.

« Des élèves qui ne m’aimaient pas beaucoup veulent maintenant être mes amis. C’est certain que j’attire l’attention des filles, mais j’ai une blonde. Je commence à savoir c’est quoi la vie d’acteur», affirme candidement Étienne.

« Un peuple absolument magnifique»

Mercredi soir, le jeune Jérômien était accompagné de Denise Robert et Benoît Pelletier pour la présentation du long métrage au Cinéma Carrefour du Nord.

Benoît Pelletier, qui connaît bien Haïti pour y avoir été plusieurs fois dans les dernières années, en est à son premier film dans le siège du réalisateur.

Le film raconte l’histoire d’un animateur qui, forcé par son gérant, se rend en Haïti dans l’espoir de relancer sa carrière. Narcissique, antipathique et égocentrique, la vedette vivra une transformation au contact du peuple haïtien.

« Je ne connais personne qui est allé là-bas et qui est revenue inchangée», affirme M.Pelletier.

Les gens qui ont vu le film ont été ébranlés par le long métrage, rapporte-t-il. « Deux à trois jours après avoir vu le film, des personnes me disent qu’ils y pensent encore».

De son côté, Denise Robert, n’a que de bons mots sur le peuple haïtien.

« C’est un peuple absolument magnifique. Ils ont un sourire sincère, une grande générosité et de bonnes valeurs».

Sans l’ombre d’un doute, le Québec et Haïti sont reliés par l’humour.

« Là-bas ce sont des conteurs nés. Le rire est dans la rue. Ici, nous avons Jean-Marc Parent, Michel Barette…» observe Benoît Pelletier.

Le rire ne sera pas seulement dans la rue l’automne prochain en Haïti puisqu’une École nationale de l’humour devrait voir le jour en novembre. M.Pelletier est impliqué dans ce projet qui risque de rapprocher encore plus les Québécois des Haïtiens.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.