| Par lpbw

Un grand concert avec chœur, orchestre, orgue et solistes

SAINT-JÉRÔME. La Cathédrale de Saint-Jérôme, avec le soutien financier de Patrimoine Canada et en collaboration avec la ville de Saint-Jérôme, présentera gratuitement un grand concert de clôture commémorant le 125e anniversaire de décès du curé Labelle, le samedi 3 décembre à 19h30.

L’événement se tiendra à la cathédrale et mettra en vedette l’organiste-concertiste jérômienne Mélanie Barney, le chœur de la Petite Bande de Montréal sous la direction de Martin Dagenais, un orchestre professionnel, la soprano Andréanne Brisson Paquin, le ténor Philippe Gagné et la violoniste Carole Meneghel.

Deux parties

Le concert se déroulera en deux parties avec entracte et débutera à l’orgue de tribune avec la Marche triomphale de Sigfrid Karg-Elert, suivie de trois célèbres cantiques de Noëls harmonisés par Raymond Daveluy. Décédé le 1er septembre dernier, c’est également un petit hommage qui lui sera rendu. Organiste québécois de réputation internationale,  compositeur et pédagogue, il fut notamment titulaire du grand orgue Beckerath de l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal de 1960 à 2002.

On entendra ensuite d’autres chants sacrés en lien avec Noël issus de compositeurs français du 19e siècle, donc à l’époque du curé Labelle, avec la soprano Andréanne Brisson Paquin, la Petite Bande de Montréal et l’organiste Mélanie Barney. Également au programme : un extrait de l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns, des œuvres virtuoses pour orgue de Théodore Dubois et Louis Vierne, ainsi qu’une œuvre pour violon et piano (adaptée pour l’occasion pour violon et orgue) du compositeur Henri Wieniaski, qui fût jouée en concert à Saint-Jérôme à l’époque du curé Labelle.

En deuxième partie du concert, il y aura le Messie de Haendel avec orchestre, la Petite Bande de Montréal,  l’organiste Mélanie Barney au continuo, le ténor Philippe Gagné et la soprano Andréanne Brisson Paquin. Oeuvre monumentale considérée comme le chef-d’œuvre du genre oratorio, c’est l’une des œuvres les plus populaires de Haendel, avec les suites Water Music et Music for the Royal Fireworks. Le texte réfère principalement à la résurrection du Messie: l’œuvre fut écrite pour le temps de Pâques et jouée pour la première fois à cette fête. Cependant, depuis la mort du compositeur, la tradition est maintenant de la jouer pendant le temps de l’Avent, quelques semaines avant Noël. C’est la raison pour laquelle l’on entendra seulement la première section du Messie, concernant l’Annonce de la venue du Christ et sa naissance.

Ouverture des portes à 18 h 30 afin que les visiteurs découvrent l’espace muséal dédié au curé Labelle en compagnie de Linda Rivest et Véronique Claveau qui seront en costume d’époque pour l’occasion.

 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.