|

Johanne Boudreau, l’Hippolytoise décidée à gagner le cœur des Québécois

CHANSON. Johanne Boudreau. Un nom peu connu, mais certainement pas encore longtemps puisque la jeune chanteuse de Saint-Hippolyte met tout en œuvre pour se tailler une place enviable dans l’univers du show-business québécois sous le nom de J.B. Jo’s Band.

Déterminée, l’artiste de 23 ans n’a pas l’intention d’attendre passivement les appels de producteurs. Elle prend donc l’initiative d’effectuer dans la cour de la résidence familiale, ce samedi 26 juin, à 18h, le pré-lancement d’une série de chansons qu’elle entend faire découvrir aux artisans et décideurs de l’industrie de la chanson. Devant un public convié sur invitation, elle fera entendre une série de sept chansons, dont quatre titres qui figureront sur un EP prochainement vendu en ligne par téléchargement. Sa prestation de samedi, qui sera filmée puis disponible ensuite sur les réseaux sociaux, lui permettra de prendre le pouls du public avant leur sortie.

Les neuf membres de sa formation J.B. Jo’s Band l’accompagneront sur des mélodies folk et R&B: deux choristes, un batteur, un bassiste, un claviériste, un guitariste, un trompettiste, un tromboniste, ainsi qu’un saxophoniste. Johanne a écrit les textes et composé la musique, les partitions et les arrangements. La jeune chanteuse affirme que l’aventure de groupe est un défi qui l’enthousiaste. «Je voulais une grosse formation. J’aime les bands comme celle de James Brown et Earth Wind and Fire, des types de groupes que l’on voit peu au Québec», explique-t-elle.

Feuille de route

L’artiste de Saint-Hippolyte n’est pas néophyte en matière musicale, loin s’en faut. En 2011, elle a interprété une chanson au téléthon Enfant Soleil, une expérience qu’elle a renouvelé en 2014 et au cours de laquelle elle a remporté le concours Jeunes espoirs dans la catégorie Auteur-compositeur-interprète avec sa chanson Something I can do. L’an dernier, elle a aussi participé à Cégep en spectacles. Elle a composé la musique du texte retenu du concours annuel du studio-école La relève.

Bien décidée, elle investit tout l’argent qu’elle gagne dans ses boulots de barmaid et de professeur de musique et de chant. «Je vois clairement que ce n’est pas un métier facile, mais il n’y en a pas d’autre qui peut me convenir. Passionnée ? Une vraie folle : j’en rêve la nuit. Je me lève pour écrire les chansons pour ne pas les oublier», confie-t-elle.

Chanteuse ou rien !

La jeune femme vient de terminer des études collégiales en musique. Pour gagner le coeur de son public, elle leur écrit des chansons – en français, en anglais, en espagnol – parlant d’amour, d’intégrité, de respect et de partage. Ce sont les valeurs qu’elle a reçues dans sa famille.

Johanne a hâte au 26 juin. Membres du band, cartes d’affaires, site web, tout sera teinté turquoise. «Une couleur vibrante et estivale», dit-elle. L’artiste de Saint-Hippolyte participera à la Fête nationale locale et attend des dizaines de spectateurs à son événement du 26 juin, où elle accueillera ses invités avec petites bouchées et prix. Pour en savoir plus, visitez son site au www.jbjomusic.com.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.