| Par France Poirier

De l’humour à la mélancolie

Les scènes fortuites

Le comédien, scénariste et réalisateur Guillaume Lambert était de passage jeudi à Saint-Jérôme au Cinéma du Carrefour du Nord pour y présenter son premier long-métrage Les scènes fortuites.
Réalisé avec un budget de moins de 200 000 $, le premier long-métrage de Guillaume Lambert ne sera sûrement pas son dernier. « J’ai eu la piqûre pour la réalisation, mais pour l’instant, nous allons profiter du moment présent autour de ce projet. Je ne ferai pas un autre film pour faire un film. Je veux attendre la bonne idée, mais j’aimerais refaire de la réalisation », a souligné en entrevue Guillaume Lambert.
Les scènes fortuites raconte l’histoire de Damien Nadeau-Daneau, un jeune cinéaste qui travaille sur son film depuis longtemps et qui peine à le compléter.
C’est un film sensible qui raconte l’histoire d’un échec qui augure bien au final et qui pourrait mener à une suite. « Je voulais démontrer les moments de doute des créateurs », raconte le réalisateur.
À l’instar de Damien, Guillaume a travaillé deux ans sur son film. « Je voulais faire un film mélancolique tout en contraste. J’aime les paradoxes, passer d’un moment comique à un moment de tristesse dans une même scène par exemple. Dans le film, j’ai aussi surfé entre le vrai et le faux », explique le réalisateur. D’ailleurs, on retrouve des archives familles dont certains extrait alors qu’il était enfant et qu’il avait gagné un concours pour être caméraman dans une émission de chasse et pêche à la télévision communautaire de Sorel. Déjà, il souhaitait travailler derrière la caméra.

Un plateau intime

Ayant peu de budget, il s’est allié des acteurs, pour la plupart des amis, avec qui il avait le goût de travailler. Il leur a promis peu d’argent, mais beaucoup de plaisir. Il leur a demandé ce qu’ils avaient le goût de jouer et a adapté les rôles en fonction de ce qu’ils souhaitaient faire. « Ç’a été un travail de collaboration, tout le monde avait le désir de servir le film », ajoute Guillaume Lambert.
Le grand public a connu ce dernier dans l’émission à succès Like moi. Il a auparavant écrit un court-métrage Les connes. Il est aussi l’auteur et le comédien de la websérie L’âge adulte entre autres projets.
Guillaume Lambert aime bien faire la tournée des cinémas dans les régions où il rencontre les gens. « Les commentaires me nourrissent », a conclu l’artiste.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.