|

Unis pour contrer la maltraitance envers les aînés

Par lpbw

SAINT-JÉRÔME. À l’aube de la tenue de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance envers les personnes âgées, qui est soulignée le 15 juin chaque année, les membres du Comité de prévention de la maltraitance envers les aînés de la MRC Rivière-du-Nord et du nord de Mirabel ont signé, mardi dernier, une entente de collaboration visant à contrer la maltraitance envers les aînés.

Les organisations signataires démontrent ainsi leur volonté d’établir des actions concertées afin d’apporter un soutien adéquat aux personnes à risque ou victimes d’abus. Notez que cette entente vise essentiellement à soutenir les intervenants afin qu’ils soient davantage habilités à offrir des services et un accompagnement adaptés, et assurer une meilleure collaboration entre les organismes, ceci afin d’améliorer le repérage, l’accessibilité et la continuité des services, quelle que soit la porte d’entrée de la demande.

La maltraitance et ses impacts

Selon la définition retenue par l’Organisation mondiale de la santé, «il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif ou une absence d’action appropriée se produit dans une relation, où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée».

La maltraitance peut prendre différentes formes: physique, psychologique, sexuelle, matérielle ou financière, violation des droits de la personne, institutionnelle ou d’âgisme. Et, parce que c’est un sujet tabou, les personnes aînées en situation de maltraitance sont réticentes à révéler leur situation notamment parce que leur agresseur est souvent un de leurs proches. Or, elle a des effets sur la qualité de vie des personnes aînées. Celles qui en sont «victimes» peuvent se replier sur elles-mêmes, ressentir de la peur, de l’insécurité, de l’anxiété, de la confusion et même souffrir de dépression. Dans certains cas, la maltraitance peut mener les «victimes» au suicide.

Les ressources

Depuis octobre 2010, la ligne téléphonique d’écoute et de référence «Aide Abus Aînés» offre un service anonyme et confidentiel, sans frais, accessible partout au Québec, tous les jours de la semaine, de 8 h à 20 h. Pour les résidents de la MRC Rivière-du-Nord, on peut appeler le service Vigil’Ange au 450 275-5131, dans les heures de bureau, pour être dirigé aux bonnes ressources.

Rappelons que la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance envers les personnes âgées est soulignée le 15 juin chaque année. Pour souligner l’événement, le Secrétariat aux Aînés a mis sur pied la campagne nationale du ruban mauve.

Victimes ou témoin de maltraitance envers un aîné, vous pouvez également appeler la ligne téléphonique Abus Aînés au 1 888 489-ABUS (2287).

Les signataires

Le CAVAC des Laurentides, le Centre d’action bénévole de Saint-Jérôme – Programme PAIR, le Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (CAAP) des Laurentides, le CLSC de Saint-Jérôme du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, Dames de compagnie et cie, le Réseau FADOQ – région des Laurentides, la Résidence La Bellefeuilloise, le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme, la Société Alzheimer des Laurentides, le projet Vigil’Ange de la TRARA et la Table de concertation communautaire Mirabelloise.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.