| Par lpbw

Rencontre avec des combattants du cancer

SAINT-JÉRÔME. La Jérômienne Diane Corbeil est une vraie battante. Elle n’est pas la seule. Tous ceux qui marchaient vendredi dernier au Relais pour la vie le sont. Car cet événement, c’est celui de toute une communauté rassemblée autour d’un même objectif : vaincre le cancer.

Les survivants ont marché avec les aidants, leurs amis et leur famille. Comme Yannick Corbeil, le fils de Diane et les membres de l’équipe qui forment Les cœurs pour la vie, une quinzaine de personnes de la famille marchent cette année pour elle. Diane souffre d’un cancer de l’endomètre depuis trois ans.  

Une famille solidaire

C’est la quatrième année que la famille se mobilise pour la nuit du Relais pour la vie. «Et c’est notre meilleure année! On travaille fort (l’équipe est placée 5e cette année)», nous dit Diane avec entrain. Leur équipe a récolté 5787$. Yannick est pompier. Il nous parle de son confère de travail, Stéphane Lavoie, qui leur a généreusement fourni un motorisé, une belle surprise : «pour les repos pendant la nuit. Il est chauffé, c’est un petit confort pour nous. Stéphane  a un cœur incroyable comme tous autres pompiers qui s’impliquent régulièrement pour des causes».

L’histoire veut que cette fois, les membres Les cœurs pour la vie marchent plus spécifiquement pour Diane Corbeil. «Quand on a commencé, mon frère avait eu un cancer. Il y en a beaucoup dans notre famille. Ce sont des gens qui sont très affectés génétiquement. Et, sans le savoir, deux ans après, j’ai appris que j’avais le premier cancer. Et maintenant, c’est une récidive. L’année passée, on était une douzaine de personnes, avec la famille élargie, en traitement. C’est une cause qui nous tient à cœur. Il y a tellement de cancers différents maintenant».

Diane nous confie aussi que les petits enfants sont au courant. «Il n’y a pas de cachette! J’ai laissé le choix à celle de cinq ans de me voir sans mes cheveux. Au début, elle ne voulait pas et, il y a deux semaines, à la fête des Mères, elle m’a demandé de voir en dessous de mon foulard. Après, elle prenait des photos avec sa tablette pour les montrer. C’est important d’en parler avec les enfants».

Cette dernière mentionne en terminant : «Stéphane nous a fait un très beau cadeau et se soucie de notre bien-être en nous prêtant son Winnebago». Il a permis aux membres de leur équipe de se reposer au chaud, la soirée était humide vendredi. Yannick Corbeil ajoute que le soutien des pompiers du Service incendie de Saint-Jérôme est très précieux. «Ce sont des gars généreux qui ont beaucoup de causes à cœur!»

D’autres battants

Nous avons aussi rencontré André Continelli. Il avait un lymphome. Il est en rémission depuis trois ans. Vendredi, il a marché avec Johanne Gaudet, sa soeur Christine Gaudet, survivante, et Chantal Goyer, aidante. «Lors de ma dernière opération, au mois de novembre, ils m’ont enlevé le poumon pratiquement au complet, mais ça va bien», nous confie Christine qui a souffert d’un cancer après l’autre. «La preuve que même malade, il faut être en santé! Si elle a été opérée et qu’ils lui ont enlevé les trois quarts du poumon, c’est qu’elle était en santé», ajoute sa sœur. C’est leur deuxième participation au Relais pour la vie.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août