|

Pourquoi pas aux granules?

Par Mychel_lapointe

Question autonomie en matière de chauffage au bois, on peut difficilement faire mieux qu’un poêle aux granules.

Il faut savoir que les granulés de bois sont des résidus de bois séchés et comprimés sous forme cylindrique et normalisée. Ils sont principalement issus du compactage des résidus de scieries comme les sciures et plaquettes.

La puissance calorifique des granulés de bois est, selon les etudes, d’environ, 3,25 kWh par litre de volume stocké. Leur densité d’énergie rapportée au volume est d’environ un tiers de celle du mazout de chauffage et le quadruple de celle des bûches de bois.

Grâce à leur forte densité d’énergie, les granulés de bois permettent d’utiliser des chauffages au bois individuels et modernes dans les habitations et les bâtiments exigeant moins de chaleur, où l’espace de stockage est limité.

Les poêles aux granulés de bois ont une puissance pouvant atteindre 10 kW environ et sont utilisés essentiellement pour chauffer des pièces individuelles. Ils sont placés comme des poêles de cheminée dans la pièce de séjour de la maison. Les poêles à granulés de bois disposent d’un réservoir de stockage intégré, qui doit être rechargé manuellement à intervalles réguliers (sacs). Ce réservoir permet généralement de faire fonctionner le poêle pendant 1 à 4 jours (en fonction des besoins de chauffage).

Dans la chambre de combustion, les granulés de bois sont automatiquement enflammés (allumage par air chaud ou décharge électrique). La quantité de granulés de bois à injecter dans le poêle est réglée par une commande programmable en fonction de la puissance calorifique requise. Une technique de chauffage adaptée aux propriétés du combustible et le réglage de la combustion qui règle la proportion optimale d’air et de granulés de bois, permettent d’obtenir une bonne qualité de combustion et de faibles émissions.

Les cendres générées par la combustion arrivent automatiquement dans un collecteur. Pour un nettoyage automatique et régulier des tuyaux de l’échangeur de chaleur, sur lesquels se déposent des particules issues de la combustion, on peut utiliser notamment des systèmes à languettes de nettoyage.

Accomodement

Les ventilateurs et la vis sans fin qui achemine les granulés ont besoin d’électricité pour fonctionner. Ce type de poêle cesse donc de produire de la chaleur en cas de panne d’électricité. Il s’agit de l’un des inconvénients des poêles à granulés par rapport aux poêles à bois, puisque ces derniers n’ont pas besoin d’électricité pour fonctionner.

Il est tout de même possible d’installer de petits systèmes d’alimentation à piles d’urgence qui permettent de faire fonctionner les ventilateurs d’extraction assez longtemps pour brûler le bois dans la chambre de combustion et évacuer les gaz à l’extérieur. Sans cet équipement, une certaine partie de la fumée se retrouverait dans le salon en cas de panne d’électricité.

Economique

Quant au coût d’utilisation, notons que le prix d’une corde de bois et celui de son équivalent en sacs de granules sont à toute fin pratique similaires.

L’avantage de manipulation va tout de même aux granules avec aucun bois à couper et à corder, puisqu’il s’agit de sacs qu’il suffit d’empiler dans un endroit sec. C’est aussi sans compter que les bestioles sont davantage à leur aise dans une corde de bois que dans une pile de sacs de granules. En outre, la norme veut qu’il soit possible de chauffer adéquatement une maison de 1 800 pc avec un sac de granules.

En chauffage d’appoint, les coûts d’utilisation sont moindres, tout dépendant bien entendu du niveau de chaleur désiré. La chaleur avec une poêle à granules est poussée dans la pièce par un ventilateur.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.