|

Le patio en bois traité toujours populaire

Par Mychel_lapointe

Le patio en bois traité a la cote depuis quelques années déjà et sa popularité ne semble pas baisser auprès des propriétaires de maisons neuves ou de résidences qui datent de quelques années.

Jimmy Martin de Saint-Jérôme est spécialiste dans la construction de ce type de patio et en connaît un bout sur la question. Il a sa petite idée sur certaines pratiques qui assurent la satisfaction à son propriétaire.

Et s’il n’en tient qu’à notre spécialiste, on aurait tort de lésiner sur la fondation de notre patio.

En fait, la majorité des gens choisissent de ne pas fixer leurs poteaux de structure dans une base de ciment coulée dans un sonotube installé à trois pieds de profondeur dans le sol. Et ils ont tort, selon Jimmy Martin. “Les gens ne veulent pas investir entre 300 et 400 $ pour cette chose indispensable à la solidité de leur patio. Il préfère les blocs de ciment posés sur le sol et s’exposent à de mauvaises surprises après le premier gel. Après deux ans, la patio est tout croche et on n’a pas à chercher bien loin la raison…”

Le pin

Quant au choix à faire pour la meilleure essence de bois traité, Jimmy Martin est catégorique. “Le pin représente le meilleur choix. Il est supérieur à l’épinette que l’on retrouve surtout sur le marché. C’est vrai notamment parce que le pin fendille moins que l’épinette”.

Et pourquoi le bois traité fendille-t-il?

Tout simplement parce que le bois traité est généralement submergé en ballot au moment du traitement. Si bien que si on fait exception des planches qui se trouvent en surface, le premier contact que le bois traité aura avec le soleil, c’est au moment de défaire le ballot pour débuter les travaux du patio. Ce qui provoquera du fendillement. “C’est pourquoi après avoir défait le paquet de planches, je les étalle et je les arrose copieusement pour éviter que le bois soit endommagé…” note M.Martin.

Faire soi-même

Vous pensez pouvoir aménager votre patio en bois traité vous-mêmes avec l’aide de parents et amis? Alors voici quelques trucs.

D’abord la structure.

Les solives du plancher, généralement en 2”x8”, sont posées à tous les 24” et reposent sur la poutre centrale et les poutres d’extrémité. Chaque poutre est composée de deux pièces de 2”x10”, fixées de part et d’autre de poteaux de 4”x4” qui sont solidement appuyés sur des piliers de béton. On utilise des ancrages de métal réglables pour relier les poteaux aux piliers.

Pour l’escalier, la technique est aussi simple.

On installe d’abord les limons d’escalier en les fixant aux solives du patio et en les appuyant sur une dalle de béton au sol. Le limon doit offrir une série de marches et de contremarches régulières entre le sol et le plancher du patio. La hauteur d’une contremarche se situe généralement entre 5” et 7”, tandis que la profondeur d’une marche varie entre 10” et 12”.

Pour ce qui est des rampes, on les assemble à des barreaux à tête biseautée de 1 1/2”x 1 1/2”. On visse les barreaux dans des trous prépercés, afin d’éviter de fendre le bois. Il est important de se rappeler que la distance entre les barreaux ne doit jamais excéder 3 1/2”, question de sécurité pour les enfants. Le montage peut aussi être renforcé de poteaux de 4”x4”, particulièrement dans les coins.

Arrive la finition. Les planches de surface, d’une épaisseur de 1 1/4”, ont une arête arrondie pour une plus belle apparence et confort. Pour favoriser l’égouttement, on maintient un écart d’environ 1/4” entre ces planches. Et pour ce qui est de la protection, il est fortement recommander de laisser sécher le patio en bois traité durant quelques semaines avant d’appliquer une teinture hydrofuge transparente, semi-tranparente ou opaque de son choix. Idéalement, on passera le premier été sur un patio en bois traité non teint et on s’acquittera de cette tâche à l’automne.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.