|

Le Journal Le Sentier fête ses 30 ans

Par Lpbw

Samedi dernier, les membres du Journal Le Sentier fêtaient les trente ans du journal communautaire de Saint-Hippolyte. Une rencontre qui a rassemblé les bénévoles, des pionniers du journal jusqu’aux tout derniers. Une soirée de retrouvailles émouvante, ponctuée de souvenirs et d’anecdotes.

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l’invitation. Le maire Bruno Laroche, le député Pierre Dionne Labelle, Pierre Vanier, attaché politique de Nicolas Marceau et Yvan Noé Girouard, le directeur général de L’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ) sont venus faire leur tour.

Un journal ancré dans sa communauté

Les témoignages étaient unanimes. Le journal communautaire est essentiel et développe le sentiment d’appartenance. Au fil des années, Le Sentier a parlé des gens de Saint-Hippolyte, de leurs projets, réalisations et passions. Il a transmis aux lecteurs de l’information concernant la communauté : l’histoire, la culture, les arts, le développement municipal, économique et social, l’environnement, la vie communautaire, les activités sportives, scolaires et religieuses. En plus d’offrir une place de choix aux Hippolytois pour exprimer leur opinion sur les sujets qui les préoccupent.

Le succès du journal Le Sentier, qui a d’ailleurs remporté plusieurs prix de l’AMECQ, repose en effet sur le travail des équipes successives et sur l’implication tous ceux qui croient en la liberté de presse et à l’importance pour une communauté d’être bien informée.

Des bénévoles qui restent

Plus de 20 bénévoles participent aux différentes étapes de production du journal Le Sentier avec l’aide d’une coordonnatrice, Nicole Chauvin, qui s’occupe de la distribution des tâches. Ils se rencontrent une fois par mois pour décider du contenu du journal. Nicole Chauvin, graphiste et actuelle coordonnatrice, a commencé comme bénévole en 1984. La moyenne de permanence des bénévoles dans une association est de trois ans. Au journal Le Sentier ils restent cinq ans et demi et certains sont là depuis le début. C’est en mars 1983 que la première édition du journal Le Sentier sort des presses après un an de travail de la part de bénévoles qui croyaient fermement en ce projet. Ils trouvaient que Saint-Hippolyte était négligé par les journaux locaux et ressentaient le besoin d’avoir un outil de communication permettant aux citoyens de s’exprimer et de connaître ce qui se passe dans la communauté.

Le premier numéro n’a pas de nom. C’est à la suite d’un concours organisé dans la communauté que Raymond Boisseau du lac Connelly propose le nom du Sentier, retenu par les responsables du journal de l`époque, les pionniers: Claude Vadeboncoeur, Jocelyne Thibault, Thérèse Laframboise, Martin St-Louis, Monique Beauchamp, Alain Labelle et Jacques Roussel.

Actuellement le journal tire à 5 100 copies. Pour le 30e anniversaire, Nicole Chauvin a conçu un nouveau logo.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.