|

Le combat pour la vie continue pour Julymaude

Par lpbw

CANCER. L’inspiratrice de l’événement de la campagne «Tirons la langue au cancer» est la jeune Julymaude Boulet de Saint-Colomban, 8 ans, qui combat un deuxième cancer. Pétillante et courageuse, elle est bien décidée à rester branchée sur sa guérison. La preuve, lorsque TC Media l’a rencontrée elle s’est amusée à prendre la pause en essayant toutes sortes de lunettes!

En 2012, on découvrait à l’hôpital Sainte-Justine que Julymaude était atteinte d’une tumeur neuroectodermique primitive, une forme rare de cancer. En rémission en juin 2013, aux examens de juin 2014, une biopsie à chaque poumon révélait un deuxième cancer: le neuroblastome.

Espoir

«C’est son deuxième cancer et ce sont des cancers agressifs dans son cas. La tumeur a été enlevée dans la colonne vertébrale (Julymaude avait la colonne vertébrale sectionnée en deux), mais il reste de l’activité dans le tissu cicatriciel. Maintenant, elle a plusieurs tumeurs sur les poumons», nous explique sa maman, Myriam Trépanier.

Sa fille a eu 13 mois de traitement pour son premier cancer. Après un an de rémission, elle a suivi 17 mois de traitement pour son deuxième cancer. «Si la maladie est stable, elle peut vivre longtemps», nous confie-t-elle. «Parce qu’il n’y a plus de traitements disponibles qui soient efficaces en ce moment pour Julymaude», ajoute-t-elle. Elle espère la découverte de nouveaux traitements. «La force de la Fondation Charles Bruneau, c’est qu’ils sont dix ans en avance sur la recherche. La majorité des enfants qui ont la leucémie vont être guéris. Ils vont se concentrer sur les maladies plus rares, donc, éventuellement, sur celle de Julymaude. C’est pour ça que la journée du 20 janvier est très importante pour trouver des remèdes».

Lorsque TC Media a rencontré Julymaude et sa maman, elles revenaient à peine de l’hôpital Sainte-Justine. C’est en novembre dernier qu’elles apprenaient que le traitement n’avait pas fonctionné. «Maintenant, ils surveilleront la progression de la maladie aux trois mois», explique Mme Trépanier. «La Fondation nous aide beaucoup. Elle est très présente au sein de notre famille. On n’est pas tout seul. Les services et la qualité des soins sont exceptionnels au Centre de cancérologie Charles-Bruneau. Le fait d’avoir des infirmières privées, attitrées à chaque enfant, fait la différence dans leur guérison.”

Maman très impliquée, elle avait déjà décidé de s’impliquer dans le Tour CIBC Charles-Bruneau, l’été dernier, et elle compte bien faire les suivants. Le Centre de cancérologie Charles-Bruneau est précieux pour elle et sa famille. Et la recherche que mène la Fondation, un espoir sur lequel elle s’appuie pour la guérison de sa fille et celle de tous les enfants atteints du cancer.

Julymaude a eu 8 ans au mois d’octobre. Elle sait que la maladie est encore active dans son corps. «Elle va bien. Elle a besoin de se reposer jusqu’à ce qu’on trouve un nouveau traitement», conclut la mère.

L’événement «Tirons la langue au cancer» aura lieu le 20 janvier 2016, de 10h à 21h, à la lunetterie Les Branchés au 505 rue Saint-Georges à Saint-Jérôme. Le comédien Paul Doucet et d’autres invités y seront.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.