|

L'Académie Laurentienne, le trésor caché…

Par mychel_lapointe

Quand il vante les mérites de l’Académie Laurentienne, son directeur général Guy Richard n’hésite pas à parler d’un trésor caché.

Trésor parce que tout est mis en oeuvre pour concilier sport et études, mais également parce que l’Académie niche dans un site enchanteur sur la 14e avenue à Val-Morin.

Pour tout dire, l’Académie Laurentienne se distingue non seulement par la qualité de la formation académique personnalisée qu’on y dispense, mais également par l’environnement qui s’offre aux élèves. À bien des égards, le site où est implantée l’institution prend la forme d’un grand terrain de jeu avec pas moins de 590 acres de forêts. On compte notamment sur le site un lac accessible pour le canot, deux piscines extérieures, un réseau de pistes et de sentiers permettant de s’adonner à l’hébertisme, au jogging, à la raquette et à des activités éducatives écologiques, des terrains de jeux et des aires sportives pour la pratique du tir à l’arc, du baseball, du soccer, de l’athlétisme, du basketball, du volleyball et du handball.

Pour les activités sportives intérieures, les élèves disposent d’une piscine, d’une palestre, un gymnase double, une salle de musculation et une salle d’activités incluant tennis de table, mississipi, etc.

Fait marquant, l’Académie Laurentienne est la seule institution privée des Laurentides à offrir des facilités de pensionnat, tant au niveau primaire que secondaire.

Programme de ski

Sur le plan académique, l’Académie Laurentienne offre également un programme sur mesure pour accommoder le sportif qui se retrouve dans chaque élève.

Avec un maximum de 380 élèves du primaire et du secondaire, l’Académie offre un suivi serré de chacun des jeunes qui fréquentent l’institution, dans des locaux où tout est axé sur l’apprentissage des connaissances. Ce qui n’empêche pas qu’on y fasse toute la place nécessaire à un programme de ski et planche à neige qui fait que minimalement, les élèves se retrouvent sur les pentes de ski deux après-midis par semaine.

C’est vrai pour ceux qui font du ski pour le plaisir. Mais le directeur Richard caresse aussi un projet qui lui est cher. On parle ici du programme pour lequel, Guy Richard veut recruter 20 skieurs d’élite qui pourront concilier études et ski de haut niveau. Qui plus est, le programme académique serait adapté au perfectionnement du ski pour les jeunes athlètes d’élite.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.