José Caron de la Sûreté du Québec parle avec un cioyen
|

Et pourquoi pas un café avec un policier?

Par lpbw

INITIATIVE. Et pourquoi ne pas prendre un café avec un policier et pouvoir le questionner sur différents sujets, lui parler de différentes préoccupations ou s’informer sur différents règlements.

Une occasion que les services de police ont instaurée pour discuter avec la communauté et établir des relations conviviales, et ce, dans un espace neutre. «C’est une façon de donner des services à la population et de répondre aux questions et aux attentes en plus de pouvoir résoudre des problèmes», nous explique l’agent José Caron de la Sûreté du Québec rencontré dans le cadre d’un Café avec un policier au Tim Hortons de Sainte-Sophie, dimanche dernier.

Ce dernier nous parle de cette initiative instaurée en 2012 par un service de police en Californie. Le concept a fait ses preuves et fort de son succès, les services de police de Saint-Jérôme, Mirabel, Blainville, Thérèse-De Blainville, Saint-Eustache, Deux-Montagnes ainsi que ceux de la Sûreté du Québec, poste de la Rivière-du-Nord, seront les premiers au Québec à le mettre en pratique. C’est l’agent Pierre Morel du Service de police de Mirabel qui est à l’origine de l’arrivée de ce concept au Québec. Le premier événement a eu lieu en mai 2014 à Blainville.

Socialiser         

Deux ans plus tard, 21 corps de police, à travers la province, organisent ces rencontres avec leurs citoyens qui durent environ deux heures, une fois par mois. Le projet a pour objectif de créer une proximité avec la population, de démystifier le métier de policier et de nouer des contacts avec les gens dans la communauté. «En plus de prendre contact avec la population, de permettre de sortir des préjugés, d’une image que les gens ont de la police, le café est aussi une belle occasion de développer un élément de socialisation chez nos policiers qui sont isolés dans leurs véhicules», ajoute M. Caron. L’objectif est en effet de supprimer les barrières entre les policiers et la population et permet un échange détendu. Quels sont les sujets de discussion les plus populaires?  «Dernièrement, les radars photo, les règlements et les lois, ici, à Sainte –Sophie, la route de contournement.» Il nomme aussi toutes les questions concernant les cyclistes sur les routes.  

L’agent Caron nous explique que les policiers rencontrent des gens de tous les âges et règlent certains problèmes. Notamment, avec des adolescents qui viennent à leur rencontre. Il nous confie aussi que c’est pour eux une belle occasion de pouvoir informer les gens et les référer vers des ressources adéquates. De leur côté, ils veillent à faire des suivis de leurs interventions.

Depuis son lancement en mai 2014, le Café avec un policier est un succès dans de nombreux pays. Pour plus d’informations, les citoyens peuvent consulter le profil Facebook de Café avec un policier.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.