|

De grandes ambitions pour St-Jérôme Chrysler

Par Mychel_lapointe

« La Ville de Saint-Jérôme représente un des plus beaux marchés au Québec pour un concessionnaire automobile. On a une belle diversité de travailleurs dont les besoins le sont tout autant. C’est pourquoi, j’ai choisi de faire des affaires ici en me mettant à l’écoute des besoins de la clientèle jérômienne… » note M.Sébastien Cloutier.

Depuis octobre 2008, M.Cloutier est propriétaire de St-Jérôme Chrysler après avoir fait, des mains de M.Claude Groulx, l’acquisition de l’ancien Cordiale Jeep du secteur de Lafontaine.

Il y a quelque temps, Sébastien Cloutier a transféré la concession au 1150 boulevard des Laurentides dans le secteur St-Antoine (là on on retrouvait jadis Saint-Jérôme Toyota parti s’établir en bordure de l’autoroute 15). Il ambitionne, d’ici un an ou deux, s’établir sur un terrain, dont il est devenu propriétaire, à l’angle de la route 158 et de l’autoroute 15.

Long parcours

Jérômien d’origine, Sébastien Cloutier n’en n’est pas à ses premières armes dans le domaine de l’automobile. Il a débuté dès son tout jeune âge dans la concession Nissan de ses parents à Sainte-Agathe. Il a également œuvré au Royaume Ford de Ste-Agathe jusqu’en 2004 alors qu’« on a procédé à une restructuration de la compagnie ». Il est devenu en 2005 actionnaire majoritaire au Royaume Chrysler Dodge Jeep, toujours à Ste-Agathe. Il a venu ses actions dans la concession en 2007 et en 2008, il a fait l’acquisition de Cordiale Jeep. « En raison de mon passé, je suis davantage connu à Sainte-Agathe qu’à Saint-Jérôme, mais ce n’est qu’une question de temps… » lance M.Cloutier qui souligne être passé en moins d’un an de cinq à 30 employés et de 30 véhicules par année au moment de l’acquisition à 400. « Nous aurons bientôt 40 employés et nous vendrons 1 000 véhicules par année… » se jure-t-il.

Support indispensable

Par ailleurs, pour Sébastien Cloutier, son implication dans le monde de l’automobile dans les Laurentides serait impensable sans le support de sa conjointe Mélanie Daigneault. « Quand on oeuvre dans le domaine de l’automobile, il faut y mettre beaucoup d’énergie et beaucoup d’heures de travail pour réussir. Ce qui impose bien des sacrifices sur le plan familial. Heureusement, je peux compter en Mélanie sur une conjointe formidable qui m’épaule sur le plan professionnel. C’est le genre de choses qu’on ne dit pas assez souvent… » précise M.Cloutier.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.