|

«Avoir su, je me serais fait vacciner!» – Louise Forestier

Par lpbw

SANTÉ. «Le zona, c’est une maladie presque moyenâgeuse, c’est affreux, c’est comme de l’herpès multiplié par cent», nous dit d’entrée de jeu Louise Forestier, la porte-parole de la campagne pour la sensibilisation sur la vaccination contre le zona «Si j’avais su», rencontrée lors d’une conférence qu’elle donnait à Saint-Jérôme vendredi dernier.

«Avoir su, je me serais fait vacciner!», nous lance-t-elle. La chanteuse, auteure compositrice, aujourd’hui âgée de 73 ans, de passage à la pharmacie Familiprix sur la rue Saint-Georges, a souffert du zona récemment. C’est pourquoi elle partage sa douloureuse expérience avec les gens. Vendredi, elle invitait les gens à aller chercher de l’aide le plus rapidement possible lorsqu’ils apprennent qu’ils sont atteints du virus et d’aller sur le site Internet «Avoir su.ca» pour se renseigner plus en profondeur.

Agir rapidement

«Le zona est une maladie de la même famille que l’herpès et la varicelle que j’ai eue il y a 6 ans. Je ne savais pas qu’un vaccin existait», souligne-t-elle. Je suis venue témoigner, dire aux gens de mon âge: vous n’avez plus de temps à perdre. Ça jette à terre au moins 6 mois de l’année. Ça épuise. On a plus l’âge d’être malade!», nous dit-elle sans humour.

«Le zona, c’est le virus de la varicelle qui est dormant et tous ceux qui ont eu la varicelle ont le virus en eux. Il s’agit de vieillir…que le système immunitaire s’affaiblisse et que le stress trop grand nous envahisse et le zona sort». Elle nous confie que lorsque la maladie s’est déclarée elle travaillait très très fort. «J’étais épuisée. Le système immunitaire n’était plus capable de se battre.»

Finalement, c’est une amie qui connaissait la maladie qui, lorsqu’elle a vu ses boutons, lui a dit d’aller chercher des antiviraux au plus vite. «Si tu te soignes à temps, en dedans de 72 h, tu ne garderas pas de souvenir de la douleur sur ton circuit nerveux, car le zona ne va pas n’importe où! Tu prends des médicaments qui vont calmer la démangeaison, soigner les boutons. J’ai eu un gros zona, et, pour moi, si je pouvais rendre service à la communauté, c’était bien faire un témoignage là-dessus!»

La campagne

La tournée en pharmacie a pris son envol le 23 mars dernier et se déroule à travers les grandes régions du Québec tout le printemps. Cette campagne a pour but de sensibiliser les gens au virus du zona, virus qui touchera près de 33 % des adultes au cours de leur vie. Le zona est dû au même virus que celui qui cause la varicelle et surtout, c’est une personne sur trois de 50 ans et plus qui va le développer.

Pour savoir où vous pouvez vous faire vacciner, visitez vaccins411.ca Pour plus d’informations, visitez le site web: http://www.avoirsu.ca

Saviez-vous que?

Le zona provoque des douleurs et une éruption cutanée qui est généralement localisée dans une région délimitée du corps comme le torse, mais le zona peut aussi toucher le visage et les yeux. La douleur peut parfois persister même après la guérison de l’éruption cutanée et durer des mois voire des années. Après la guérison de la varicelle, le virus reste dans le corps et peut rester en dormance dans les cellules nerveuses pendant des années. Ce qui déclenche la réactivation du virus reste encore inconnu.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.