Col bleu suspendu six semaines

Par Mychel Lapointe

Les autorités de la Ville de Saint-Jérôme ont décidé de prendre les grands moyens pour raisonner une employée col bleu qui n’en serait à sa première frasque.

C’est ainsi qu’en assemblée publique mardi soir dernier on a décidé de prendre une mesure disciplinaire exemplaire en suspendant Mme Martine Champigny pour six semaines (30 jours ouvrables) suite à des événements survenus le 8 juin dernier.

Du côté des autorités, on se fait avare de commentaires sur la nature des incidents si ce n’est que pour dire que ça s’est passé à l’intérieur du garage municipal de la rue Filion et que ça impliquait tant des collègues de travail de Mme Champigny que des supérieurs de cette dernière.

Une chose est claire, par contre, c’est que pour imposer une sanction aussi sévère il faut qu’il y ait eu des antécédents. « Pour qu’on arrive à imposer une suspension de six semaines, il faut non seulement que ce soit sérieux, mais aussi parce qu’il y a eu d’autres sanctions auparavant… » se limite à commenter M.Eric Lachapelle, directeur général de la Ville de Saint-Jérôme.

Grand Héron

Dans un autre ordre d’idée, les élus jérômiens ont convenu de procéder à des travaux majeurs dans deux secteurs de la ville.

C’est ainsi que des travaux d’aqueduc seront entrepris sur le boulevard du Grand-Héron et sous l’autoroute 15 à hauteur d’une facture prévue de 625 000 $. Facture qui sera partagée en partie avec la Ville de Mirabel.

De plus, on a réservé un somme de 960 000 $ pour le remplacement des ponceaux de la rue Léo et de la Montée St-Nicholas ainsi que celui de la rue Côté de même que des travaux de reconstruction du barrage du Lac Lachance.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de