|

S’adapter aux changements de saison

Par Rédaction

Par Dominique Cloutier N.D.A

Tout comme l’environnement, le corps s’adapte aux changements de saison. Mais il est important de l’aider à affronter les fluctuations saisonnières en modifiant nos habitudes, notre alimentation et certains suppléments.

Des aliments saisonniers

À l’arrivée de la nouvelle saison, il serait bon de modifier notre alimentation en y ajoutant les produits de saison. Les produits frais comme les citrouilles, les ignames, les courges, les patates douces, le navet, les pommes et les poires qui sont tous riches en fibres, en vitamines et en minéraux. Les citrouilles, les courges et les légumes racines contiennent des caroténoïdes. C’est la raison pour laquelle ils ont cette couleur orangée. Ces nutriments sont des antioxydants pouvant aider à éviter le vieillissement prématuré et certaines maladies graves. 

Une détoxication saisonnière

La détoxication et le nettoyage de l’organisme sont surtout associés au printemps, mais ils sont tout aussi importants au début de l’automne. En effet, à cette saison, la détoxication permet de garder le système immunitaire en santé et de vous préparer pour la saison froide.

Les suppléments de saison

Le changement de saison est le moment idéal pour stimuler le système immunitaire. Comme nous passons plus de temps à l’intérieur, les virus du rhume et de la grippe se propagent plus facilement. Les capsules d’ail, les probiotiques, les vitamines B, C et D3 ainsi que le zinc sont des suppléments efficaces qui contribuent à stimuler le système immunitaire. Ils aident aussi à lutter contre les virus contagieux qui se développent en automne et en hiver.

Cet automne, améliorez votre humeur

Les troubles affectifs saisonniers, aussi appelés les « blues » de l’hiver, touchent jusqu’à 20 % des Canadiens. Il s’agit de troubles physiologiques de l’humeur qui se manifestent par des symptômes dépressifs pendant l’automne et l’hiver, affectant des personnes dont la santé mentale est saine pendant tout le reste de l’année. 

Afin de ne pas être trop touchés par cette déprime, assurez-vous de prendre suffisamment de vitamine D3, laquelle est bien connue pour améliorer l’humeur. Pendant l’automne et l’hiver, le corps ne peut produire cette vitamine à cause du manque d’exposition aux rayons ultra-violets du soleil. Il serait avisé de parler à votre praticien de santé des avantages de prendre un supplément de vitamine D3.

Pensez aussi au millepertuis, LA plante anti-déprime et antistress par excellence !

Marcher un minimum régulièrement

Les promenades à pied sont des activités extérieures prisées par toutes et tous. En automne, cette activité physique est toujours possible surtout quand le soleil pointe son nez, les promenades n’en seront que plus revigorantes. Les sorties seront certes plus courtes surtout s’il fait froid, mais, et à condition de s’habiller chaudement, nous ne trouverons que des effets positifs à ces sorties. Elles permettent en effet de rompre la solitude en voyant du monde sur son parcours et elles combattent la sédentarité, source de problèmes de santé.

Où et comment 

Plusieurs marchés fermiers sont encore ouverts. Faites-vous plaisir d’une dernière virée ou trouvez le magasin de produits naturels le plus près de chez vous.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.