| Par Ève Ménard

Les jeunes désorientés dans leur recherche d’emploi

Près de 70 % des jeunes âgés entre 15 et 35 ans fréquentant les carrefours jeunesse-emploi (CJE) ont tenté de trouver un emploi durant la dernière année, mais 40 % estiment que la pandémie a perturbé leurs recherches. C’est ce que révèle un sondage mené par le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ) en février 2021, auprès de 635 jeunes de 15 à 35 ans.

Saviez-vous que…

Entre 2019 et 2020, les jeunes travailleurs de 15 à 24 ans ont enregistré une perte globale de 69 000 emplois au Québec. Pendant cette période, leur taux de chômage a doublé, passant de 8,5% à 17,2%.

Source : Institut de la statistique du Québec

On indique que 20 % des jeunes ont trouvé plus difficile la recherche d’un emploi, 12 % ont dû mettre sur pause leur recherche et 7 % ont dû cesser leur démarche pour se concentrer sur leur famille. Seulement 13 % des répondants estiment qu’il y a eu plus d’opportunités d’emploi en 2020.

Des plans de carrière chamboulés 

L’impact de la pandémie chez les jeunes est donc non négligeable, autant dans leur recherche d’emploi que dans leur plan de carrière. En effet, la pandémie a amené près de la moitié (46 %) des répondants à revoir leur choix de carrière, 38 % à reprendre leurs études et 29 % à se réorienter (changement de carrière ou de programme d’étude).

Tous ces chamboulements mènent à une augmentation de la demande dans les carrefours jeunesse-emploi, dont celui de la MRC des Pays-d’en-Haut. On y indique une hausse de près de 35% des demandes au premier trimestre de 2021, comparativement au même trimestre de 2020.

Au-delà de la recherche d’emploi

La moitié des jeunes sondés signalent aussi que l’isolement a été le plus grand défi pour eux durant la pandémie. La même proportion révèle qu’il s’agit plutôt de retrouver leur motivation, alors que 29 % mentionnent que c’est d’assurer une certaine sécurité financière.

Les besoins et enjeux observés dans la MRC des Pays-d’en-Haut sont similaires à ceux soulevés par les jeunes à travers le Québec. « L’isolement, le besoin de soutien moral, la réorientation de carrière et l’insécurité financière sont les principaux défis rencontrés par les jeunes de notre MRC », explique Élise Lamarche, directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut.

Élise Lamarche, directrice du Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut. Photo : Archives

Parmi les répondants :

  • Près de 70% ont tenté de trouver un emploi pendant la dernière année, mais 40% estiment que la pandémie a perturbé leurs recherches.
  • 46% ont revu leur choix de carrière
  • 38% ont repris leurs études
  • 50% signalent que l’isolement a été le plus grand défi pendant la pandémie

À propos des carrefours jeunesse-emploi

Les carrefours jeunesse-emploi (CJE), ce sont 111 organismes communautaires répartis dans les 17 régions du Québec. Ce sont plus de 1500 intervenants qui sont dédiés aux jeunes. Les CJE font une différence dans la vie de près de 70 000 jeunes chaque année. Ils offrent un accompagnement dans les démarches d’insertion sociale, une aide dans le cheminement vers l’emploi, vers un retour aux études ou dans le développement de projet pour la communauté. trouvetoncje.com

Dans la région des Laurentides, le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord dessert Saint-Jérôme, Saint-Colomban, Sainte-Sophie, Saint-Hippolyte et Prévost, alors que le Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut dessert l’Estérel, le Lac-des-Seize-Iles, Morin-Heights, Piedmont, Sainte-Adèle, Saint-Adolphe-d’Howard, Sainte-Anne-des-Lacs, Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, Saint-Sauveur et Wentworth-Nord.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.