| Par France Poirier

Xavier-Antoine Lalande prône la collaboration

Nommé préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord, Xavier-Antoine Lalande, maire de Saint-Colomban, souhaite travailler en collaboration avec les autres maires pour faire rayonner la MRC et obtenir des gains au niveau provincial.

Une diversité entre les villes

Pour M. Lalande, la MRC représente une deuxième fourmilière qui est au service de la communauté et qui peut être utilisée pour aller chercher des gains pour la région. « Les enjeux sont différents pour chaque municipalité. Saint-Hippolyte est un lieu de villégiature, c’est l’endroit dans la MRC où on retrouve la location de chalets, la possibilité de faire du bateau. Elle a un aspect plus touristique que l’on ne retrouve pas dans les autres villes. Saint-Jérôme, c’est la capitale régionale avec des enjeux économiques, industriels, sociaux, communautaires et d’itinérance. Sainte-Sophie possède une grosse proportion de territoires agricoles. On n’en parle jamais, dans la MRC, de l’agriculture et je trouve qu’on manque une belle opportunité. Il y a de super belles entreprises comme Savoura, des producteurs de poulets, de belles affaires qui se passent à Sainte-Sophie. Ils ont cet enjeu, mais aussi la route 158 et le développement commercial. À Prévost, la 117 et la 15 qui traversent la ville comportent d’autres enjeux. À Saint-Colomban, c’est le développement résidentiel avec une grosse croissance, c’est une jeune ville avec de grands espaces. On est entourés de trois villes centres avec Saint-Jérôme, Mirabel et Lachute. Moi comme maire, j’ai besoin de tisser des liens avec ces villes », explique Xavier-Antoine Lalande.

Il soutient que c’est un avantage que les villes de la MRC soient différentes. « L’idée n’est pas d’être en compétition, mais en collaboration. C’est ce qu’il faut ramener et je ne suis pas inquiet avec les gens autour de la table. On est différents, on ne cherche pas les mêmes choses. Mon travail à moi, c’est de répondre aux aspirations de chaque ville. Je veux établir avec chacune d’elles leurs priorités. »

Aménagement du territoire

Un préfet a pour rôle de concilier les villes entre elles. « Notre gros enjeu c’est l’aménagement du territoire. Le schéma d’aménagement, c’est très important : les enjeux de développement économique, de développement du territoire, la détermination des zones de construction, des zones commerciales et des zones industrielles sont tous entérinés à la MRC. »

« L’idée n’est pas d’être en compétition, mais en collaboration. C’est ce qu’il faut ramener. » – Xavier-Antoine Lalande

Le travail de préfet en est un d’arbitrage, de conciliation et de lobbying régional, selon lui. Il estime que certaines régions ont une proximité avec des élus provinciaux et des ministres qu’il n’y a pas ici. 

« On est quand même une région en forte croissance et il y a des capitaux. La population génère beaucoup de revenus pour le gouvernement. Je n’ai pas l’impression qu’on a l’influence qu’on devrait avoir. C’est un travail de lobbying, de marketing territorial de dynamisme que je veux apporter. Je remercie énormément mes collègues de me donner cette opportunité, et de me permettre à 39 ans, d’avoir accès à cette possibilité. J’ai des objectifs, je ne sais pas si je vais réussir, mais de me faire admettre dans ce terrain de jeu là, je suis vraiment excité. Bruno Laroche a fait un excellent travail à ce niveau avec les autres villes. Je veux travailler en collaboration, je ne veux pas que ce soit un one-man-show. Je suis capable de prendre la chaleur et j‘aime ça, mais je veux travailler en équipe », a conclu le nouveau préfet.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août