| Par Rédaction

Xanax contrefait : la prudence est de mise!

Risques de surdoses

Françoise Le Guen – La présence de comprimés vendus comme du Xanax, un médicament pour traiter l’anxiété, et contenant plutôt du flubromazolam, a été signalée à la Direction de santé publique des Laurentides. Les consommateurs de drogues et de comprimés achetés sur le marché noir doivent faire preuve d’extrême prudence.

Selon la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), cette situation s’apparente en effet à la contamination des drogues vendues dans les rues par le fentanyl. « Les consommateurs doivent être conscients qu’aucune drogue n’est à l’abri d’être contaminée ou remplacée par une autre substance, et connaître les mesures de prévention pour diminuer le risque de surdose. »

Appel à la vigilance

Selon la Dre Geneviève Perreault de la Direction de santé publique des Laurentides, à ce jour, aucun cas de surdose reliée au Xanax n’a été répertorié dans la région, ni de signalement en lien avec la consommation de ce produit. « Cependant, il n’est pas exclu que ça puisse arriver, comme dans d’autres régions. » Cette dernière ajoute que, selon leurs données, dans les 12 derniers mois, 4 % des jeunes au secondaire affirment avoir consommé des médicaments qui ne leur avaient pas été prescrits.

Un appel à la vigilance va être envoyé aux organismes communautaires qui œuvrent auprès des jeunes en dépendance et aux commissions scolaires.

En effet, bien qu’aucune intoxication ni décès, associés au flubromazolam, n’a été signalé dans la région, quatre cas de surdoses sévères sont survenus dans les régions de la Montérégie et de l’Estrie, à la suite de l’ingestion de la drogue à l’insu des consommateurs qui croyaient avoir acheté du Xanax.

Tout comme le fentanyl, le flubromazolam est une drogue très puissante qui peut être vendue seule ou en combinaison avec d’autres substances (ex. : acétaminophène) et se présente sous forme variée : comprimé, liquide et poudre.

La personne victime d’une surdose d’opioïdes (fentanyl) est somnolente, ne répond pas au bruit ou au toucher, sa respiration est difficile, très lente ou inexistante, ses lèvres et le bout de ses doigts sont bleutés et ses pupilles contractées.

Mesures de prévention

  • Ne pas consommer seul.
  • En groupe, ne pas consom-  mer tous en même temps afin qu’une personne demeure vigilante et puisse porter assistance aux autres en cas de besoin.
  • Diminuer la dose pour voir apparaître l’effet de la drogue.
  • Éviter de consommer une drogue avec de l’alcool ou une autre drogue pouvant en augmenter l’effet.
  • Avoir de la naloxone (l’antidote pour contrer le fentanyl) en sa possession et savoir comment l’administrer en cas de surdoses au fentanyl ou autres opioïdes (notez cependant que la naloxone n’est pas efficace pour contrer les surdoses associées au flubromazolam, alors qu’elle est efficace pour celles associées au fentanyl ou autres opioïdes. Il n’y a toutefois pas de danger à utiliser la naloxone pour ce type de surdose).
  • Appeler le 911 en cas de surdose.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.