Les barricades rouges ont permis de refaire les points de délimitations pour le patinage de vitesse.
|

Arena de la Rivière-du-Nord: Fermeture de deux semaines en décembre

Par Luc Robert

À partir du 18 décembre prochain, les patinoires intérieures de l’aréna régional de la Rivière-du-Nord seront fermées pendant deux semaines. C’est pour procéder au dégel et au remplacement de la surface glacée actuelle. 

Depuis le début de l’été, les deux patinoires se sont dégradées à la suite des tempêtes de vent. Celles-ci ont occasionné un manque d’électricité prolongé et ont rendu difficile le maintien de la qualité maximum des deux surfaces.

« Les coups de vent de mai et juin ont entraîné une panne de courant prolongée (43 heures), ce qui a provoqué le décollement de la glace sur le béton. On a récupéré le tout depuis ce temps. La qualité de la glace est toujours bonne, mais plus granuleuse. De sorte que dès le 18 décembre, nous allons procéder à une fermeture de deux semaines. C’est dans le but de permettre une fonte de la surface, qui sera refaite à zéro pour la deuxième portion de saison. Nous avons priorisé cette période du calendrier pour ne pas brimer les divers locataires des deux glaces », a commenté Danielle Clément. Elle est directrice générale de l’aréna régional de la Rivière-du-Nord.

Fuite de glycol ?

Après que des joueurs juniors AAA aient comparé la glace à une patinoire extérieure de printemps, lorsque les lames s’enfoncent dans une surface molle, les rumeurs se sont amplifiées jusqu’aux médias, ces derniers jours. L’apparition de barrières rouges devant un filet de la patinoire 1 a ajouté aux craintes des utilisateurs. Ces derniers se demandaient si un épisode de fuite de glycol, fréquentes à l’ancien aréna Melançon, se déroulait aussi aux nouvelles installations de la rue Filion.

« Nos compresseurs se trouvent dans un très bon état de marche. L’aréna est là depuis 2016 et les compresseurs sont récents, installés en 2015. On n’a aucun problème avec eux. Le 22 août dernier, une fermeture normale d’entretien a eu lieu. On a procédé au nettoyage planifié de la tour d’eau, via un sous-traitant. Quant aux barricades rouges, elles délimitaient une zone où ne pas patiner, car notre personnel a refait les points de marquage pour le patinage de vitesse. Cela n’avait
rien à voir avec les compresseurs ou la tour d’eau. D’ici Noël, la seule conséquence du décollage de la glace demeure que la surfaceuse Zamboni devra passer plus souvent lors des matchs et autres activités »
, a précisé Mme Clément.

Hausse des coûts

Par ailleurs, les usagers de l’aréna se sont aussi demandé si de récentes hausses de tarifs des heures de glaces étaient attribuables aux aléas des tempêtes subies récemment.

« Encore ici, il n’y a pas de lien. Les hausses des tarifs de location étaient prévues dans les contrats des divers organismes et équipes. Nos frais d’exploitation ont augmenté et nos tarifs sont comparables aux autres arénas des Laurentides », a assuré Danielle Clément.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.