La chapelle Saint-Albert-le-Grand à Saint-Hippolyte est affichée à près de 400 000 $. (Photo: Luc Robert)
|

Une église mise en vente au Lac Connelly

Par Luc Robert

La paroisse de Saint-Hippolyte a décidé de mettre en vente la chapelle Saint-Albert-le-Grand, située au lac Connelly, dont les activités sont suspendues depuis le début de la pandémie.

L’édifice a été édifié en 1939 et peut accueillir plus de 200 personnes dans son enceinte. Le lieu de culte compte un vaste stationnement en forme de « L ». La vente de l’immeuble a été inscrite au site Centris.ca par l’agence immobilière Royal Lepage Humania. Le prix affiché se situe à 399 999 $ (valeur marchande), alors qu’au rôle d’évaluation municipale, l’immeuble est affiché à une valeur de 221 500 $.

(Photo: Luc Robert)

« C’est malheureux de devoir se départir d’une si belle chapelle historique. Il n’y a pas eu de messe tenue à cet endroit depuis 2020. Le prêtre et les marguilliers qui célébraient les offices ont pris de l’âge et ils ont fait leur grande part. La relève semble toutefois inexistante. Après avoir reçu l’autorisation du diocèse et de notre paroisse, nous avons décidé de placer la chapelle sur le marché », a souligné M. Gilles Ducharme,  trésorier de la Fabrique de la paroisse de Saint-Hippolyte.

Attraits

Dans leur description écrite des lieux, les courtiers Alexis Murray et Jean Saint-Amour font état d’attraits marqués pour inciter les acheteurs potentiels à se manifester.

« Il s’agit d’une rareté sur le marché. Cette chapelle historique est située près du Lac Connelly, dans emplacement stratégique (voisine de l’intersection des chemins du Lac Bleu et du Lac Connelly). Cela en fait un très bon investissement, pour quiconque veut donner une autre vie à ce bâtiment. (…) À noter qu’il peut être reconverti en maison unifamiliale. »

Questionné à ce sujet, le maire Yves Dagenais a cependant ajouté un bémol. « L’immeuble est présentement zoné lieu de culte. J’invite les acheteurs potentiels à se renseigner sur les usages possibles. S’ils veulent changer ça en secteur résidentiel, il faudrait qu’il y ait un changement de zonage et possiblement une consultation publique avec les gens du coin. Je ne pense pas que cela représenterait toutefois un grand problème », a-t-il analysé.

Exemptions

Jusqu’à ce jour, des exemptions de taxes foncières sont toujours présentes dans la législation municipale du Québec. Ainsi, l’article 204 de la Loi sur la fiscalité municipale édicte, à son paragraphe 8, « qu’est exempt de toute taxe foncière, municipale ou scolaire, un immeuble […] inscrit au nom d’une corporation épiscopale, d’une fabrique, d’une institution religieuse ou d’une Église constituée en personne morale ».

« L’histoire de la chapelle remonte à très loin. Avant de faire partie du diocèse de Saint-Jérôme, elle relevait de celui de Joliette, dès 1939. On verra qui se manifestera et si l’exonération de taxes sera maintenue. Et la vente pourra bien se passer, si un référendum de secteur permet le changement de zonage », a poursuivi M. Ducharme.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.