|

Une Colombanoise remporte 128 300 $ au Banquier

Par lpbw

ÉMISSION. Une résidente de Saint-Colomban a remporté une somme totalisant 128 300 $ lors de l’émission Le Banquier, spécial Halloween, à TVA, dimanche dernier.

« C’était difficile à croire jusqu’à tant que je reçoive le chèque», affirme l’enseignante au primaire de 33 ans Geneviève Draws qui a participé à l’enregistrement de l’émission le 1er septembre dernier et qui a reçu l’argent seulement après sa diffusion.

Celle qui a fait l’acquisition de sa résidence le printemps dernier avait donc deux mois pour décider comment elle allait dépenser son argent.

Pour l’instant, elle compte aménager son grenier pour y faire une petite pièce cachée et a également prévu deux voyages. « Mon premier achat avec les sous du Banquier a été un piano mécanique usagé», raconte l’heureuse gagnante.

Elle rencontre son idole

Lors de l’émission, Mme Draws a accepté une offre du banquier de 89 000 $ en plus de mettre la main sur un montant de 10 000 $ gracieuseté de Vidéotron, une carte cadeau de 10 000 $ de BMR, une horloge coucou ainsi qu’un voyage à Punta Cana. Elle a également remporté 9 000 $ en devinant quelles vedettes se cachaient derrière les masques et les maquillages.

« Julie Snyder m’a beaucoup aidé. J’ai remporté beaucoup de sous grâce aux personnalités qu’elle a découvertes», souligne la trentenaire.

De son côté, elle a démasqué Geneviève Néron, Kevin Bazinet, Kim Lizotte et son idole d’enfance la chanteuse Nathalie Simard. « Je l’ai tout de suite reconnue malgré son lourd maquillage de sorcière parmi les beautés déguisées. Cette rencontre avec Nathalie vaut pour moi plus que les sous gagnés», a-t-elle dit. La chanteuse l’a d’ailleurs invité à sa cabane à sucre.

De la persévérance

Geneviève Draws tente de participer à l’émission depuis 2007. Elle était à son troisième essai lorsqu’elle a été choisie. La gagnante croit que les critères pour être sélectionnés sont la personnalité du candidat, l’originalité du projet soumis et le "timing" puisqu’on ne sait jamais ce que les juges ont dans la tête d’une saison à l’autre, affirme elle.

« Il ne faut jamais se décourager. Ça peut être payant de persévérer !» termine la Colombanoise.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.