|

Une campagne de financement pour aider les populations du Sud

Par lpbw

FINANCEMENT. Encore une fois cette année, le diocèse de Saint-Jérôme sollicite la générosité de la population afin de venir en aide aux populations du Sud.

En cette période de Carême, Mgr Pierre Morissette souhaite amasser 75 000$, soit 5000 $ de plus que l’an dernier, lors de la campagne de collecte de fonds annuelle de l’organisme Développement et Paix.

«Il y a des milliers de personnes qui souffrent dans le monde. Nous espérons que les gens ne soient pas indifférents à cette souffrance», a affirmé Mgr Morissette lors du lancement de la campagne jeudi matin.

Créé en 1967, Développement et Paix soutient aujourd’hui plus de 100 organismes locaux qui œuvrent dans une trentaine de pays dans les domaines de l’agriculture, de l’éducation, de la participation citoyenne ou encore de la défense des droits humains.

«Ce qui distingue Développement et Paix, c’est qu’il a fait le choix de ne pas envoyer des gens sur le terrain, mais de soutenir les groupes dans les communautés aidées», a-t-il ajouté.

Pour l’animatrice de Développement et Paix, Marie-Sophie Villeneuve, il ne fait aucun doute que les Occidentaux sont intimement liés au sort des populations du Sud.

«Les fruits que nous mangeons, le cellulaire et l’ordinateur que nous utilisons, les vêtements que nous portons, beaucoup de cela provient directement de la terre et du travail des populations de l’Amérique latine, de l’Afrique et de l’Asie. Nous sommes extrêmement connectés au sort de ces communautés-là».

Celle-ci ajoute que si nous payons nos biens de consommation peu chère, c’est grâce aux travailleurs sous-payés dans ces pays.

«Donner pour Développement et Paix, c’est une façon de payer notre dette envers les communautés du Sud».

«De l’indifférence à la militance»

De son côté, Jules Théorêt, membre du Conseil national de Développement et Paix au Canada, a souligné que chaque dollar faisait la différence. «L’organisme travaille d’une façon extrêmement efficace. Nos partenaires font des miracles sur le terrain. Un dollar envoyé là-bas vaut entre 100$ et 1 000$», a-t-il indiqué.

Celui-ci espère que les gens prendront conscience des grandes difficultés vécues dans plusieurs pays du Sud et qu’ils donneront généreusement. «Nous voulons faire passer la population de l’indifférence à la militance».

«Développement et Paix nous ouvre un chemin pour les gens qui veulent agir», a poursuivi Mgr Morissette.

En 2014-2015, l’organisme a contribué à hauteur de 32 M$ à des programmes de développement international et d’aide humanitaire. Ce montant inclut des financements du gouvernement du Canada.

Les gens peuvent donner lors de la collecte spéciale qui aura lieu dans les paroisses du diocèse le 5e dimanche du Carême, soit le 13 mars prochain. Ils peuvent également faire un don à la campagne en ligne à devp.org, par téléphone au 1 888-234-8533 ou en textant PAIX au 45678 pour faire un don de 10$.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.