| Par lpbw

Un Jérômien fait découvrir Montréal en hiver à sa façon !

ENTREPRISE. Depuis près de trois ans, les touristes qui désirent avoir un point de vue unique sur le Vieux-Port de Montréal peuvent faire un tour de tyrolienne grâce à un jeune jérômien.

En nouveauté cette année, les visiteurs, accrochés à plus de 80 pieds dans les airs au-dessus de l’Île Bonsecours, ont la chance d’admirer le décor hivernal de la Métropole. «Nous avions une très grande demande durant l’été donc nous avons décidé d’ouvrir l’hiver aussi», raconte Samuel Cadotte-Holler.

En effet, dès la première année, la tyrolienne urbaine a attiré 55 000 visiteurs et son succès s’est confirmé l’année suivante lorsque l’entreprise a remporté le prix Coup de cœur des Grands Prix Ulysse au Musée Grévin.  
Durant l’Igloofest, un événement qui réunit de nombreux DJ connus internationalement du 12 janvier au 19 février, plusieurs festivaliers en ont profité pour faire l’essai de la tyrolienne. «Nous avions un partenariat avec l’Igloofest, ç’a super bien été», lance l’homme d’affaires.  

Tyrolienne MTL accueille entre «200 et 400 visiteurs» chaque fin de semaine d’hiver, tout dépendant de la température. «C’est certain que lorsqu’il fait -15 ou -20 degrés Celsius, il y a moins de monde», note l’amateur de sports extrêmes. Offrir cette activité durant la période hivernale n’a pas causé trop de maux de tête à l’équipe de Samuel Cadotte-Holler. «Il y a seulement eu quelques ajustements, notamment au niveau des câbles». 

«Le mot se passe»

Tyrolienne MTL, qui engage une soixantaine de personnes l’été, est en train de s’établir comme une activité incontournable dans le paysage montréalais. Pas mal pour un jeune homme de Saint-Jérôme qui a démarré son entreprise il y a moins de trois ans !

De plus en plus d’hôtels proposent cette activité aux touristes. Certains profitent de leur passage dans la Métropole pour essayer la tyrolienne.

«Lorsque les gens viennent à Montréal pour aller voir un match de hockey, par exemple, ils s’arrêtent ici. L’activité dure seulement 20 minutes et les gens repartent avec un gros sourire au visage. Le mot se passe», observe l’entrepreneur qui note que sa clientèle, de 3 à 90 ans, est autant des touristes que des locaux.

M. Cadotte-Holler travaille sur des projets afin de faire connaître encore plus son entreprise, notamment aux touristes de l’extérieur du Canada.

Pour le moment, il invite la population à faire un tour de tyrolienne en famille durant la semaine de relâche.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.