| Par lpbw

Un concept novateur offert à Saint-Jérôme

ENTREPRENEUR. Il y a quelques années, André Paiement a développé un concept unique, afin de répondre au besoin des petites et micro-entreprises, des bricoleurs ou des artisans en leur offrant un espace pour travailler et entreposer leurs biens.

Grâce à un investissement de 2 M$, Mon Espace Atelier a vu le jour en 2015 à Joliette. L’endroit comptait 38 ateliers d’une superficie variant de 228 à 584 pieds carrés. «Le besoin existe depuis 1960, mais il était moins présent. Aujourd’hui, c’est un besoin urgent», affirme le concepteur de l’entreprise.
Deux ans plus tard, le concept a été exporté dans le parc industriel de Saint-Jérôme. «Notre étude de marché révélait que Saint-Jérôme était un pilier au niveau du développement économique», a indiqué M. Paiement lors de l’inauguration du bâtiment, le 26 avril. Situé à mi-chemin entre un mini-entrepôt et un atelier industriel, Mon Espace Atelier compte 24 locaux de 352 à 848 pieds carrés. L’entreprise prévoit offrir 24 autres locaux en 2019.  
L’endroit a rapidement trouvé preneur, se réjouit l’homme d’affaires. «Nous avons déjà 10 personnes sur la liste d’attente», lance celui qui affirme que ce concept n’existe pas au Québec.
Les locaux sont modulables, c’est-à-dire qu’ils peuvent être agrandis. «Nous les modulons de façon à ce que les locataires qui sont des «starts-up» puissent devenir de micro-entreprises, de petites ou moyennes entreprises», explique-t-il.
Les locataires œuvrent dans des domaines diversifiés. On compte un atelier de couture, un laboratoire dentaire, des gens qui fabriquent des urnes funéraires, des pantoufles de laine, des plats cuisinés et un atelier de couture.  
André Paiement et son équipe travaillent sur une troisième succursale qui sera située à Sainte-Thérèse.
Un besoin
Présent lors de l’inauguration, le maire Stéphane Maher est d’avis que ces installations répondent à un besoin. «C’est un incubateur de développement économique, nous n’avions pas ça dans la région. Et ça fonctionne!», a souligné le maire qui note, à regret, que le Québec enregistre le taux d’entrepreneuriat le plus bas en Amérique du Nord.
«Nous sommes enchantés d’offrir cette localisation à des entreprises qui sont à l’étape de démarrage ou de relocalisation, a pour sa part mentionné Marie-France Larose, directrice générale pour l’organisme Développement économique Grand Saint-Jérôme. Ce concept permet d’évoluer avec l’entreprise, de s’adapter à son stade de croissance».
Les caractéristiques
Chaque local est muni d’un réservoir à eau chaude de 20 gallons, une toilette privée, une cuve commerciale, un éclairage néon et d’urgence, un extincteur et des tablettes suspendues.
Les locataires peuvent choisir en option, entre autres, une unité de climatisation, du mobilier, une trappe pour boyau d’échappement, des équipements électriques additionnels et un stationnement pour remorque. Notons que la porte de garage a une hauteur variant de 10 à 12 pieds.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.