La Ville de Saint-Jérôme souhaite développer un écoquartier au cours des prochaines années.

| Par France Poirier

Un concept d’écoquartier verrait le jour d’ici 15 ans à Saint-Jérôme

Lors de la dernière séance du conseil de Ville de Saint-Jérôme, le conseil municipal a entériné un accord de principe entre la Ville et les promoteurs 9067-3823 Québec inc., Trémä Signature inc. et Société en commandite le Boisé pour la réalisation d’un projet innovant d’écoquartier.

« Ce projet, qui n’en est qu’aux balbutiements, est en lien direct avec les objectifs du plan stratégique de la Ville : VSJ 2022. L’accord de principe confirme les intentions des deux parties de planifier le projet. Le conseil adhère aux valeurs dégagées du projet et aimerait bien voir un tel projet s’implanter dans la Ville au cours des prochaines années », a fait savoir la directrice des communications, Valérie Sauvé.

La Ville doit maintenant travailler à la planification du projet en fonction du respect de l’ensemble des politiques et règlements applicables.

Respect de l’environnement

Jean-Sébastien Tremblay chargé de projet chez Groupe Tremä a accepté de nous parler du projet. « Ça fait plus de dix ans que l’on travaille sur un projet du genre avec la ville. Au fil du temps, les besoins changent. On établit des principes de développement. La Ville veut un projet qui sera en respect avec l’environnement. »

« On pense à un projet qui se mariera bien avec l’environnement du Parc du Lac Jérôme, du parc multisports, en y intégrant aussi un aspect de développement social. 75 % du territoire vert sera protégé. » L’écoquartier pourrait voir le jour de façon évolutive d’ici une quinzaine d’années en fonction des besoins et des normes.

« On se rencontre, on a des idées. C’est une collaboration intéressante. Le projet à terme pourrait contenir 4 000 portes. La Ville possède déjà 20 millions de pieds carrés dans ce secteur, dont le Parc du Lac Jérôme. C’est 8 millions de pieds carrés qui pourraient être développés en maintenant les valeurs écologiques. On parle d’un secteur à forte densité avec des liens verts partout à travers les espaces d’habitation », ajoute monsieur Tremblay. On y retrouverait des logements sociaux, des condos, des maisons de ville des quadruplex par exemple.

Il nous rapporte que la volonté de la Ville est de faire un quartier qui donnera l’exemple sur les façons de faire et de développer. C’est un projet qui se rapproche des pays scandinaves. La récupération des eaux grises, les serres sur les toits sont des exemples d’initiatives.

Un concept de développement écoquartier c’est entre autres :

  • La préservation de milieux d’intérêts
  • Un réseau d’espaces verts connectés
  • Une densification qui limite le déboisement
  • Le souci de la préservation des milieux naturels
  • La gestion efficiente des ressources et des externalités
  • La récupération et la préservation de l’énergie

NOUVELLES SUGGÉRÉES

5 Comments

  1. claude Desjardins

    Ne pas oublier les voies d’accès facile à la rte 15 et la rte 50 et la rte 117
    afin d’éviter l’encombrement

    Reply
  2. L.L.

    Favoriser la circulation piétonne pour tous, incluant celle des personnes à mobilité réduite et à vélo.

    Reply
  3. Claude touchette

    Bonjour ce joyaux qu’est le parc du lac Jérôme dont nous sommes tous fière doit être préservé dans son intégralité , la popularité de ce parc en ce temps de COVID montre à quel point il est important de garder intact ce merveilleux coin de nature dont on a besoin pour se ressourcer ,comme projet innovent il faut au contraire l’embellir le valoriser en prendre soin le protéger pour nous et les générations futures .

    Reply
  4. Touchette Claude

    Bonjour,ce joyau qu’est le parc Du lac Jérôme dont nous sommes tous fière doit être préservé dans son intégralité,la popularité de ce magnifique parc en ce temps de COVID montre à quel point il est très important de garder intact ce merveilleux coin de nature si bien conservé dont ont a besoin pour se ressourcer, comme projet innovant il faut au contraire l’embellir le valoriser en prendre soin le protéger pour nous et les générations futures .

    Reply
  5. François Lévesque

    Je suis contre ce projet. Il faut protéger ce parc du développement urbain.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.