|

Santé : Les Laurentides demandent en urgence un plan

Par Rédaction

Le 29 novembre, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité une motion qui vient confirmer la situation alarmante d’accessibilité aux soins de santé et services sociaux dans les Laurentides. En deux ans, il s’agit de la troisième motion à cet effet.

La Coalition Santé Laurentides (CSL) exige sans délai que le gouvernement du Québec injecte les ressources financières nécessaires afin d’assurer de manière pérenne un rattrapage financier pour remédier à l’iniquité des Laurentides en santé par rapport à la moyenne des régions du Québec.

La CSL demande aussi que la réalisation des phases en continu pour les grands projets des hôpitaux de Saint-Jérôme, de Saint-Eustache et de Mont-Laurier soient inscrites au Plan québécois des infrastructures (PQI) 2024-2034. Elle réclame également l’acceptation des plans fonctionnels et techniques des centres multiservices de santé et de services sociaux de Sainte-Agathe-des-Mont, de Lachute et de Rivière-Rouge.

Déjà au début du mois d’octobre, certaines urgences des Laurentides dépassaient régulièrement les 200 % d’occupation. En date du 25 novembre 2023, la région des Laurentides avait encore une fois la palme des urgences les plus achalandées du Québec avec une moyenne de 143 % de la capacité sur civière, dont 340 % à Mont-Laurier et 178 % à Sainte-Agathe-des-Monts.

Le 15 octobre dernier, ils étaient 115 266 Laurentiens toujours orphelins de service en médecine familiale.

« La population laurentienne, qui augmente à vitesse grand V et vieillit beaucoup plus rapidement que la moyenne québécoise, ne dispose ni des infrastructures modernes nécessaires ni des ressources en nombre suffisant pour assurer les besoins en santé et la sécurité de ses résidents. […] Tout le monde convient qu’il faut agir pour les six hôpitaux de la région des Laurentides », répète le président de la Coalition Santé Laurentides et maire de Brébeuf, Marc L’Heureux.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *