|

Sainte-Sophie en bref

Par lpbw

La firme d’avocats Prévost Fortin D’Aoust SENCRL a été mandatée afin qu’elle entreprenne les procédures judiciaires requises devant la Cour supérieure, soit les ordonnances de nettoyage pour débarrasser le terrain situé au 865, Chemin de Val-Des-Lacs à Sainte-Sophie, de toutes les nuisances et causes d’insalubrité. Une lettre de mise en demeure avait préalablement été envoyée au propriétaire et à l’occupant.

Le conseil a en effet constaté, au regard du rapport de l’inspectrice en bâtiment, qu’il existe une nuisance et une cause d’insalubrité sur ce lot numéro 2 756 827, cadastre du Québec, à savoir la présence de pneus, de barils de métal, d’un compresseur, de déchets, de la ferraille, des pièces de véhicules, un camion rempli de ferraille, un poêle hors fonction, des barils de plastiques, et autres objets divers. De plus la municipalité mentionne que ce lot est utilisé à des fins non autorisées. On parle ici de l’entreposage de matériaux, de débris et de déchets.

De l’argent pour la maison des jeunes

La municipalité octroie une subvention de 5000$ à la Maison des jeunes Sainte-Sophie.

De nouveaux livres

Le conseil municipal a autorisé, pour 2016, l’achat de livres pour un montant de 25 000$ taxes incluses.

Nature-Action Québec réalisera le programme «À pied, à vélo, ville active !»

Sainte-Sophie a mandaté Nature-Action Québec pour la réalisation du programme «À pied, à vélo, ville active !», pour une somme de 6750$ taxes en sus, selon leur offre de services professionnels datée de juillet 2015.

Aménagement de logements dans les bâtiments commerciaux

Dans les bâtiments commerciaux, l’aménagement de logements est autorisé aux conditions suivantes: dans les zones localisées à l’intérieur du périmètre d’urbanisation, quatre logements maximum sont permis à l’étage, dans un bâtiment dont le rez-de-chaussée est occupé par un usage commercial; pour le territoire situé à l’extérieur du périmètre d’urbanisation, un maximum de quatre logements est permis dans un bâtiment dont le rez-de-chaussée est occupé à un minimum de 51 % par un usage commercial. Un seul logement est permis, à l’étage, dans un bâtiment dont le rez-de-chaussée est occupé par un usage industriel; le logement doit posséder une entrée distincte du commerce; toutefois, un accès du logement au commerce est permis.

Appui au DDRDN

La Municipalité souhaite rendre plus favorables les conditions nécessaires à l’amélioration des performances des ICI. C’est pourquoi elle appuie sans réserve le projet que soumet le Développement durable Rivière du Nord DDRDN (un organisme sans but lucratif est mandaté pour gérer les cinq écocentres) et compte également s’y impliquer afin de faire de cette initiative une réussite tant à l’échelle locale que régionale. Et ce considérant qu’à la lumière des conclusions et des recommandations du PGMR (Gestion des matières résiduelles) réalisé par la MRC de la Rivière-du-Nord et d’une étude effectuée par le Conseil régional de l’environnement des Laurentides, il faut obtenir certaines informations pour mettre en place un plan d’intervention efficace en gestion des matières résiduelles auprès des institutions, commerces et industries (ICI); qu’il est souhaitable que soit développé un modèle d’accompagnement destiné à renforcer la participation des ICI et qu’une meilleure gestion des matières résiduelles des ICI nécessite la mise en commun des compétences des différentes instances concernées par le projet.

Nominations

Sophie Plouffe, CPA, CMA, a été nommée à titre de directrice générale adjointe et de directrice du service des finances, et ce, à compter du 13 janvier dernier.

Joël Houde, ing., a été nommé à titre de directeur du service des travaux publics à compter du 13 janvier dernier.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.