|

Saint-Hippolyte veut baisser la limite de vitesse

Par lpbw

ROUTE. Saint-Hippolyte souhaite faire diminuer la limite de vitesse dans un secteur où se trouve une garderie.

Actuellement, les automobilistes peuvent rouler jusqu’à une vitesse de 70 km/h devant la garderie L’Arche de Pierrot située sur le chemin des Hauteurs. La Municipalité a présenté une demande au ministère des Transports (MTQ) afin de faire passer cette limite de vitesse à 50 km/h entre le chemin du Lac Bertrand et le chemin du Lac Maille. «Dans le secteur de la garderie, c’est extrêmement passant et dangereux», affirme le maire de Saint-Hippolyte Bruno Laroche.

Ce dernier rapporte qu’il y a eu plusieurs accidents ces dernières années dans ce secteur. «Les gens sont impatients et ils font des dépassements sur le côté».

M. Laroche espère que le gouvernement acceptera la demande de Saint-Hippolyte, mais il se fait réaliste. «Depuis 2008, le MTQ ne s’est pas montré très ouvert à modifier la vitesse. Ce n’est pas facile de faire changer les limites de vitesse».

Un système d’éclairage

Par ailleurs, les élus veulent implanter un système d’éclairage sur le chemin des Hauteurs aux intersections du Lac Écho et du Lac Connelly. Les élus ont passé une résolution en ce sens la semaine dernière au conseil municipal et une demande sera présentée au MTQ afin d’effectuer une analyse de circulation et de sécurité sur ces portions du chemin des Hauteurs. Le conseil municipal juge nécessaire cette évaluation.

50 000 $ pour le CRPF

Saint-Hippolyte remettra une contribution maximale de 50 000 $ au Comité Régional de la Protection des Falaises (CRPF). Cette somme aidera ce comité à faire l’acquisition de 135 hectares de terrain à même la réserve Ogilvy, ce qui portera à 200 hectares l’étendue de terrain protégé sur le territoire de Saint-Hippolyte. Une somme de 56 700 $ reste à amasser afin d’atteindre l’objectif de 322 500 $ de la campagne de financement.

Eaux souterraines

Un portrait des eaux souterraines du territoire de Saint-Hippolyte sera dressé afin d’identifier les secteurs à risque pour les enjeux de contamination de réserve d’eau potable. Le Département de sciences biologiques de l’Université de Montréal mènera ce projet de recherche intitulé Caractérisation de la nappe phréatique de la Municipalité de Saint-Hippolyte.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.