(Photo : Courtoisie)
|

Saint-Colomban finaliste au concours mérite Ovation municipale

Par Charlier Mercier

Dans le cadre de la 17e édition du concours mérite Ovation municipale, la Ville de Saint-Colomban a obtenu deux nominations dans les catégories « Développement économique » et « Développement sociocommunautaire et interculturalité ».

Le marché public aux trois facettes

En mai 2021, la Ville a lancé sa première édition du marché nourricier, afin d’outiller les citoyens et de favoriser leur autosuffisance. Pour ce faire, Saint-Colomban procède à la distribution d’arbres, de semences pour potagers et surtout au partage de connaissances à travers différents ateliers sur l’agriculture et sur l’élevage de poules.

Le marché public constitue, quant à lui, « une vitrine pour les producteurs », leur permettant de présenter et de vendre leurs produits au public. La Ville a aussi lancé en décembre son marché public en ligne, donnant la chance aux consommateurs de magasiner et de s’approvisionner en produits frais tout au long de l’année à partir de la maison.

Ce projet met de l’avant l’économie locale de la ville. Ainsi, le citoyen peut acquérir des connaissances grâce au marché nourricier, qui lui permettront de devenir lui-même producteur au marché public, tout en encourageant les autres producteurs de la ville en achetant leurs produits.

Agent de relations humaines pour la santé mentale

La Ville de Saint-Colomban est également en nomination grâce à la création d’un poste d’agent de relations humaines en janvier 2021.

« La pandémie a fait émerger des enjeux au niveau de la santé mentale de la population entraînant quelques situations complexes sur le territoire. Ça nous a amenés à revoir les besoins actuels des citoyens », soulevait Xavier-Antoine Lalande, maire de Saint-Colomban, en janvier dernier.

L’agent de relations humaines a pour mandat d’offrir un service de soutien psychosocial à la population, d’orienter les citoyens en détresse vers les ressources dont ils ont le plus besoin, en plus de développer des ateliers et de donner des formations aux employés municipaux.

« Ça permet d’accompagner la Ville dans la résolution de problèmes souvent personnels de la part de notre population tels que le trouble d’amassement compulsif, l’isolement des parents et la violence conjugale », avait expliqué le maire l’an dernier.

À la suite des deux nominations de la ville de Saint-Colomban, M. Lalande se dit très fier du travail accompli. « Nous mettrons tout l’effort nécessaire pour transmettre l’engagement et la passion qui accompagnent ses deux initiatives de la Ville de Saint-Colomban aux autres municipalités en mai prochain », a-t-il déclaré dans un communiqué.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.