Rhéal Fortin, député du Bloc québécois dans Rivière-du-Nord

| Par journal-le-nord

Rhéal Fortin déplore l’ingérence du gouvernement canadien

Discours du Trône

Le discours du Trône, prononcé le 23 septembre dernier à Ottawa, a suscité de vives réactions chez les partis d’opposition. Rhéal Fortin, député bloquiste de Rivière-du-Nord, déplore notamment la « fâcheuse tendance » du gouvernement fédéral à vouloir s’ingérer dans les champs de compétence des provinces, une problématique qui selon lui, perdure depuis beaucoup trop longtemps.

« Cette année dans le discours du Trône, nous décelons les mêmes problèmes que nous avons toujours vus, c’est-à-dire que le fédéral essaie de se mêler de ce qui relève des provinces. » C’est surtout l’absence d’une hausse des transferts en santé qui suscite la grogne et l’impatience chez le député de Rivière-du-Nord et son parti. « Nous avons besoin d’une augmentation majeure des transferts en santé. Nous avons besoin de cet argent-là pour fonctionner », lance Monsieur Fortin qui rappelle que la situation a été chaotique dans les milieux hospitaliers au printemps dernier et que ça ne doit pas se reproduire. Rappelons que parmi les conditions du Bloc québécois à son appui au discours du Trône, on y retrouvait une hausse des transferts de santé permettant de couvrir 35% des dépenses du Québec.

Distribuer, mais de manière ciblée

« L’heure n’est pas à l’austérité », a assuré le premier ministre du Canada qui entend poursuivre les dépenses. « Je suis d’accord avec le fait d’investir », affirme pour sa part le député de Rivière-du-Nord. « Je ne critique pas le fait que Monsieur Trudeau mette de l’argent pour passer à travers cette crise-là; c’est nécessaire. Or, nous devons le faire de façon prudente et raisonnable. On ne doit pas envoyer de l’argent n’importe comment. » Monsieur Fortin rappelle d’ailleurs à quelques reprises que l’argent qui est distribué, le gouvernement ne la possède pas. « Il [Justin Trudeau] crée des dettes. Il emprunte. » Le député salue tout de même la continuité de la subvention salariale d’urgence jusqu’à l’été 2021. Pour ce qui est de la transition de la PCU vers l’assurance-emploi, il perçoit l’initiative d’un bon œil, malgré qu’il n’ait pas encore eu l’occasion de s’y pencher en détails.

Appel au sérieux de la population

En vue de l’automne, Rhéal Fortin affirme que le gouvernement du Québec devra recevoir prioritairement du fédéral les sommes nécessaires afin que la province puisse gérer la pandémie à sa façon et selon ses priorités. Aussi, il implore la population de faire l’effort nécessaire pour contrer cette deuxième vague qui débute. Étant conscient qu’il s’agit d’une période difficile, il rappelle qu’elle n’est pas non plus éternelle. « C’est une grande épreuve à laquelle nous sommes tous confrontés et il faudra se serrer les coudes. Pour cette année, soyons sérieux. »

Les organismes des Laurentides sous-financés?

Le 3 septembre dernier, Rhéal Fortin a fait parvenir une lettre à Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, au sujet de l’appui financier octroyé aux organismes des Laurentides sous le programme Fonds d’urgence pour l’appui communautaire (FUAC). Il y souligne notamment que l’argent reçu par la région ne représente que 0,67% du budget dédié au programme, alors qu’elle représente pourtant 1,67% de la population canadienne. « J’estime humblement que ce sous-financement a créé une iniquité importante au détriment de la région », écrit-il. Le député utilise dans la lettre l’exemple du Book Humanitaire qui s’est vu refuser une demande de 19 000$ pour un projet visant à distribuer des vêtements aux plus démunis.

En date du 25 septembre, Rhéal Fortin n’avait toujours pas eu connaissance d’ajustements apportés à cet investissement qu’il considère comme étant inéquitable. « Dans l’ensemble, les services communautaires des Laurentides sont sous-financés. Il faut que ça change », réitérerait-il vendredi dernier en entrevue.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.